Cours de Musique à Namur Cours de Musique à Namur

  • 0 Cours de Hautbois et basson : Une anche double, pour 2 fois plus de plaisir ! ...

    0.00 of 0 votes

    Le côté original et mystérieux du Hautbois et du basson en font des instruments particulièrement singuliers, qui passionnent les personnes en jouant ou voulant à apprendre à en jouer. Alors, si vous êtes tentés, lisez ces quelques lignes et n'attendez plus, lancez-vous !         Une anche double, qu'est ce que c'est ? Comme la clarinette, le hautbois et le basson sont deux instruments à anche. C'est-à-dire que c'est la vibration du souffle humain qui est à l'origine du son. En revanche, la différence est dans l'anche en elle-même : elle est double ! Elle est donc composée de deux lamelles de roseaux au lieu d'une seule, et le son est donc très différent. Ces instruments possèdent un grand nombre de clés et de trous grâce auxquelles sont jouées les notes de la gamme. Le hautbois Le hautbois est un instrument relativement ancien. Il date du Moyen-âge. En France, il s'est surtout affirmé entre le 17ème et le 19ème siècle, période pendant laquelle il a acquit sa forme quasiment actuelle. Le son du hautbois est à la fois mélodique, vibrant, puissant ou nasillard selon le répertoire. Il est surtout utilisé en classique et baroque. De grands compositeurs comme Bach, Mozart ou Schubert s'en sont beaucoup servi pour leurs œuvres. On retrouve aussi le Hautbois dans des musiques de films, dans lesquels il illustre bien souvent le mystère...     Le basson D'origine Italienne, le basson « moderne » fait son apparition au XVIème siècle. Comme le hautbois, il est à anches doubles. Sa sonorité s'en rapproche beaucoup mais ses octaves sont beaucoup plus graves. Le basson est un instrument moins utilisé en tant que soliste que le hautbois, malgré un certain nombre de concertos et de pièces écrites pour lui. Prokofiev s'en est notamment servi pour jouer le rôle du grand-père dans Pierre et le Loup. Son côté grave, patriarche et chaloupé en fait un instrument immédiatement reconnaissable. Prendre des cours de hautbois ou de basson Très techniques, ces instruments sont impossibles à apprendre sans professeur ! Il convient notamment de maîtriser le souffle à travers l'anche double. Pour cela, il faudra passer un certain nombre d'heures de cours à apprendre à positionner ses lèvres et à utiliser sa colonne d'air pour faire chanter les notes. Par ailleurs, le hautbois et le basson sont des instruments à clés. C'est-à-dire que prendre des cours sera l'occasion d'acquérir l'agilité des doigts, nécessaire pour connaître les différentes gammes de notes. Ces instruments peuvent s'apprendre relativement jeune (7-8 ans). Comme beaucoup d'instruments à vent, il faut souvent attendre que l'enfant ait une mâchoire formée, car la position de la bouche sur l'instrument est assez délicate. Pour les adultes, il n'y a pas d'âge ! Contactez-nous dès maintenant pour découvrir l'apprentissage du hautbois et/ou l'apprentissage du basson, deux instruments à la fois baroques et magnifiquement actuels et dont la beauté et l'originalité n'ont pas fini de vous séduire.     

  • 0 Cours de clarinette et de saxophone : un souffle de plaisir ! ...

    0.00 of 0 votes

    Séduits par les instruments à vent ? Tentés par la chaleur et la rondeur des instruments à anches ? Envie d'aborder des répertoires à la fois classique, jazz ou variété ? N'attendez plus et découvrez la clarinette ou le saxophone... avec un frisson de bonheur ! La même famille... Bien que différents, la clarinette et le saxophone sont deux instruments dont l'enseignement et la pédagogie peuvent être comparables. C'est pour cela que nous avons choisi présenter ces deux cousins ensemble... La clarinette et le saxophone sont des instruments à vent. C'est-à-dire que c'est la force du souffle humain qui produit le son. Bizarrement, ils font tous les deux partie de la famille « des bois », car ils utilisent une anche, c'est-à-dire une petite tige en bois que l'on fait vibrer avec la bouche pour produire le son. Une préférence pour la clarinette ?     La clarinette, a été inventée au 17ème siècle. Le son est chaud et puissant, et elle peut jouer dans un grand nombre d'octaves et de répertoires. Souvenons nous des petites notes chaloupées de clarinette représentant le chat dans Pierre et le Loup de Prokofiev ! C'est cela la clarinette : l'élégance, la douceur, le raffinement... Rien de plus magnifique que le concerto pour clarinette de Mozart K 622 où les notes pleurent littéralement et où l'émotion est majestueuse ! En plus du classique, la clarinette est beaucoup utilisée dans le jazz, avec de grandes figures comme Benny Goodman ou Sidney Bechet qui sont de véritables virtuoses.     Convaincus ? Pour débuter les cours, la clarinette en si bémol est la plus conseillée mais il est existe une grande variété de clarinettes de tailles et de tessitures différentes (clarinette basse, clarinette en do etc.) Ou plutôt le saxophone ?        Le saxophone (ou saxo, ou même sax !) est un instrument bien plus récent (19ème siècle) en cuivre, mais également à anche simple. Les 4 principaux saxophones sont le : saxophone baryton, le ténor, l'alto et le soprano. Sa sonorité est relativement chaude et ronde, ce qui lui permet de jouer dans des répertoires classiques du 19ème siècle, de la musique contemporaine, du jazz bien sûr et de la variété. Il est conseillé de débuter par le saxophone alto, plus léger, vibrant et relativement « généraliste ». Plus tard, beaucoup de débutants qui atteignent un niveau intermédiaire ou confirmé s'essaient au sax ténor, au son plus jazzy, plus swing... ou au soprano, dont la forme est différente (la même qu'une clarinette) et le son plus aigu et piquant. Quelques grands saxophonistes : Sydney Bechet, John Coltrane, Charlie Parker...     Allez, on démarre ! On peut débuter les cours de saxophone ou de clarinette assez jeune (6-7 ans). Que ce soit pour l'un ou l'autre, le premier cours de clarinette ou de saxophone est l'occasion de tester son souffle et d'utiliser ce que l'on appelle « la colonne d'air ». C'est-à-dire la fréquence et le volume d'air que l'on envoie dans son instrument. Un peu comme lorsque l'on chante ! Mais quand on souffle pour la première fois dans une clarinette ou un saxophone, la douceur et la beauté n'est pas immédiate. Il faut un certain temps et un certain nombre de cours pour que les lèvres trouvent la bonne position et qu'autre chose que le fameux « couac » sorte du pavillon ! Gare aux voisins ! Mais une fois que le son est acquis, ce n'est que plaisir de se pencher sur la technique des doigtés, des différentes clés, mais aussi des nuances que l'on apporte soi même avec la bouche et qui nous permet de trouver sa propre approche, son propre style de jeu (classique, swing etc...) Et le solfège ? Le solfège est incontournable, mais dans le cadre d'un cours particulier, il sera parfaitement intégré à la pratique de la clarinette ou du saxophone. C'est-à-dire que ce sera un solfège destiné à jouer rapidement de l'instrument. Le plaisir ne doit pas se faire attendre ! Nous avons un grand nombre de clarinettistes ou de saxophonistes parmi nos professeurs, alors, n'attendez plus et découvrez dès maintenant avec un professionnel qui saura vous guider et s'adapter à vos souhaits musicaux, l'un de ces deux merveilleux instruments. Faites les chanter dans tous les répertoires ! Frissons et vibrations garanties !     

  • 0 Cours de trompette, trombone, cor et tuba : ...

    0.00 of 0 votes

    La noblesse et la puissance ! Vous avez toujours rêvé d'apprendre l'un de ces instruments ? Vous vibrez à l'écoute du concerto pour cor de Mozart ou d'un solo d'Armstrong ? L'un de ces instruments vous attend dès maintenant ! La trompette, le trombone, le cor et le tuba font partie de la famille des cuivres. C'est une branche des instruments à vent mais à la différence de leurs cousins les bois, le son n'est pas produit par une anche, mais par la vibration naturelle des lèvres humaines. La trompette       Si l'origine de la trompette remonte à l'antiquité Egyptienne, du temps des pharaons, l'instrument s'est surtout développé après le baroque. La trompette « européenne » actuelle est à pistons et en tonalité Si bémol. Elle se compose d'une embouchure, c'est-à-dire d'un petit bec en métal sur lequel on pose ses lèvres que l'on fait vibrer pour produire le son, d'un pavillon, qui est le conduit dans lequel passe ce son et d'un certain nombre de pistons. Les pistons sont de petits tubes sur lesquels le trompettiste appuie pour créer les différentes notes de la gamme. Sur une trompette classique, ils sont au nombre de 3. La trompette est capable de jouer dans des répertoires classiques (Maurice André par exemple), des fanfares ou encore du jazz, avec des figures mondialement connues comme Louis Armstrong ou Miles Davis.      Le trombone   Le son du trombone est assez proche de celui de la trompette. En revanche, à la différence des pistons de la trompette, le trombone classique utilise une coulisse télescopique en forme de « U », pour faire varier les notes de la gamme. Le son est plus grave que la trompette, mais peut jouer dans autant de répertoires. En savoir plus sur nos cours de trombone Le cor       Le cor classique possède 4 pistons. Le son est majestueux et puissant, triomphant, parfois même inquiétant (le loup de Pierre et le Loup). Le répertoire est plutôt classique. Il ne faut pas le confondre avec le cor de chasse, plus petit et sans piston, et encore moins avec le Cor anglais, qui fait partie de la famille des hautbois...       Le tuba   Enfin, le tuba se joue avec 3 pistons et possède un son très grave et puissant. Il est à l'aise dans les répertoires de fanfares, mais peut être également soliste en classique ou en jazz. Je veux prendre des cours ! Ces quatre instruments nécessitent d'importantes bases techniques, car leur apprentissage est pratiquement impossible en autodidacte. La position des lèvres demande notamment de la pratique et de la patience pour arriver au son claironnant de la trompette ou aux belles nuances harmoniques du cor... Un professeur de musique est donc primordial pour vous initier et vous apprendre la noblesse de ces instruments. Un premier cours sera l'occasion de découvrir l'instrument, ses différents répertoires et de fixer avec le professeur le projet musical que vous envisagez. On peut commencer à apprendre un cuivre relativement tôt, Il est cependant recommandé de faire attention à la formation des dents de l'enfant. L'idéal est donc de débuter vers 7-8 ans. Dans un premier temps, l'enfant pourra éventuellement commencer sur un cornet ou un bugle, instruments assez proches, mais dont la technique est plus accessible. Le solfège quant à lui, sera nécessaire, mais il sera intégré à la pratique pour que le cours soit vivant et intégrant le plaisir et la souplesse. Du classique au jazz en passant par la fanfare, les cuivres n'attendent que vous pour exprimer votre « douce puissance » !     

  • 0 Les cours de flûtes : Profondeur et rondeur pour des émotions uniques... ...

    0.00 of 0 votes

    Vous avez envie de découvrir la belle flûte traversière ou la flûte à bec ? Vous avez envie de connaître leur douceur et découvrir tous les registres dans lesquels elles évoluent ? N'hésitez plus et lancez-vous... La magie vous attend ! Une flûte selon mes besoins La flûte est un instrument appartenant à la famille des vents et plus précisément à la famille des bois. Cela peut sembler étonnant. (Notamment pour la flûte traversière qui est aujourd'hui fabriquée en métal). La flûte produit des sons à l'aide du souffle humain, qui émet des vibrations par un « biseau » disposé à l'embouchure. L'instrument est disponible en plusieurs déclinaisons : la flûte traversière, la flûte à bec, la flûte de pan ou encore le piccolo. C'est donc un instrument à la fois accessible et complexe, selon la déclinaison choisie. La flûte traversière La flûte traversière ou « Grande flûte » est la plus connue et la plus noble. Elle est constituée d'une tête, d'un corps et d'une patte, et est étendue sur environ 3 octaves. Elle se joue en tenant l'instrument de profil et à l'horizontale (à la différence de la flûte à bec). Le son est très profond, permet de jouer dans divers registres et transmettre des émotions bien différentes : joyeuses, entraînantes, tristes, dansantes... Dans les orchestres classiques, la grande flûte est souvent soliste. Elle permet alors toutes les prouesses techniques ! Elle est aussi utilisée dans les musiques actuelles (jazz, rock...). On peut donc aussi bien l'entendre dans un concerto de Mozart, que dans un standard rock des années 70, comme « Stairway to Heaven » de Led Zeppelin ! Le piccolo    Le piccolo ou « petite flûte » est le petit frère de la flûte traversière. Il n'est pas sur la même tonalité et est beaucoup plus aigu. En revanche, il se joue de la même manière que la grande flûte, à l'horizontale. Son répertoire est surtout classique.     La flûte à bec    La flûte à bec est un des plus vieux (Moyen-Âge) mais des plus indémodables instruments de musique. Tout le monde a déjà eu une flûte à bec entre les mains ! On l'apprend souvent à l'école car il très pédagogique et plutôt facile à aborder. A la différence de la flûte traversière, la flûte à bec est encore fabriquée en bois et se décline en plusieurs tailles. Elle est « l'essence même » des flûtes. Constamment revisitée, elle peut se jouer de différentes manières, d'une part en fonction de sa sonorité (sopranino, soprano, alto, ténor, basse, etc) et d'autre part en fonction de son type (Le Pipeau, Le Csakan, Les Flageolets, Les Galoubets, Txistu, flûtes d'Ossau, etc.). Elle peut aussi jouer dans beaucoup de registres différents, de la petite comptine à la pièce baroque.      A quel âge commencer la flûte ? La flûte peut se pratiquer dès l'âge de 9 ans mais on peut commencer dès 7 ans. Il faut simplement attendre que les deux dents du haut et les deux dents du bas soient définitives, sinon l'air dévie et gare aux fausses notes ! Les cours de flûte Comme la plupart des instruments de musique, la flûte s'apprend ! Un premier cours de flûte traversière est l'occasion d'apprendre par exemple la prise en main et la position des doigts sur les différentes clés, et de la bouche sur l'embouchure. Une fois la technique du souffle acquise, il faut un certain nombre de cours pour maîtriser la profondeur et la beauté du son. Ensuite, l'élève pourra déjà aborder quelques petites pièces classiques, des comptines, puis des études et des morceaux plus ou moins complexes. En plus du cours, le travail personnel est un gage de réussite. Il est important de pratiquer régulièrement (au moins 5 minutes par jour) et d'apprendre le solfège. Dans le cadre d'un cours particulier, ce solfège devra être bien adapté à la flûte choisie et à sa tonalité, pour progresser vite et se faire plaisir ! L'envie vous guette ? Saisissez dès maintenant l'opportunité de découvrir et prendre des cours de ce merveilleux instrument ! Un instrument dont le maître mot est... l'émotion.     

  • 0 Apprendre à jouer du piano : nos recommandations ...

    0.00 of 0 votes

    Trois conseils pour se mettre au piano Nous allons vous expliquer comment vous mettre en situation d’apprendre le piano, ce qui est plus facile en réalité que l’on ne se l’imagine. Malgré tout, les meilleurs musiciens le répètent : le talent, c’est du travail. Qu’est-ce qui pousse un apprenti musicien, quel que soit son niveau, à s’astreindre à un entraînement régulier ? Les airs qu’il parvient à jouer le stimulent pour en apprendre d’autres… Nous allons vous donner quelques clés pour vous aider concrètement à réaliser cette aspiration : apprendre le piano. Les adultes comme les enfants pourront tirer profit de ces quelques conseils. C’est à la fois une détente et une discipline que l’on acquiert grâce à une méthode. L’écoute musicale Développer son oreille musicale est possible à tout âge, pour tous les styles musicaux. Vous aimez peut-être déjà écouter des morceaux de piano ou de clavier dans de bonnes conditions. Il s’agit de développer une écoute active. Elle demande de la concentration et procure beaucoup de joie. Ce qui vous donne une petite idée de ce que sera l’apprentissage du piano : une exigence largement récompensée ! N’hésitez pas à écouter plusieurs fois le même morceau, à chanter vos passages préférés, à repérer sa structure. Pour aiguiser votre ouïe, écoutez plusieurs interprétations d’un même morceau, par différents pianistes. Vous pourrez ainsi apprendre qui sont vos musiciens et chefs d’orchestre favoris. Il est bon d’avoir des modèles d’interprétation que l’on cherchera modestement à imiter. Ils pourront du moins stimuler notre envie de jouer du piano. Un débutant peut très bien commencer à jouer quelques notes en y mettant une intention et un accent. L’écoute musicale est importante pour développer une forme d’intelligence musicale. Elle conduit à terme vers une capacité à produire une interprétation personnelle de chaque oeuvre abordée. Un entraînement régulier Il arrive bien souvent que l’on ne s’autorise pas à jouer d’un instrument qui nous fait pourtant rêver. Pourquoi ? On imagine qu’il faut une discipline de fer, ou au contraire que c’est une faculté innée, un don que tout le monde ne pourrait avoir. Entre ceux deux visions extrêmes, la vérité se situe peut-être ailleurs… On ne répétera jamais assez que le talent, c’est surtout du travail. La seule façon d’y arriver est de réussir à instaurer une discipline personnelle. Est-ci si difficile que cela ? Nous y sommes habitués dans de nombreux domaines de la vie quotidienne. Et nous y parvenons très bien pour accomplir des tâches bien plus rebutantes (vous aurez certainement quelques exemples qui vous viendront assez rapidement à l’esprit). Pas à pas, il est tout à fait possible d’apprendre le piano assez facilement, pour les enfants comme pour les adultes. Les cours particuliers permettent de suivre une méthode sur mesure et d’apprendre à lire des partitions, à jouer des accords. C’est un suivi unique qu’il est plus difficile de mettre en oeuvre soi-même, même avec des cours et du solfège en vidéo. Quand on décide de se mettre au piano, qui reste malgré tout exigeant, il est conseillé d’inscrire les moments de répétition dans son planning. L’idéal est de parvenir à l’intégrer quotidiennement dans son emploi du temps, même pour 15 ou 30 minutes seulement. C’est un exercice qui n’est pas une perte de temps, car le jeu musical permet de se divertir… pour mieux retourner à ses tâches quotidiennes, avec entrain et joie de vivre. Pourquoi faut-il, dans la mesure du possible, se rapprocher d’un entraînement quotidien ? Le cours en présence d’un professeur particulier (une heure par semaine en général), c’est un guide et un soutien précieux. Mais cela ne suffit pas car on oublie d’un cours à l’autre. Certaines personnes parviendront peut-être à faire des progrès en s’entraînant seulement deux fois par semaine, mais c’est assez rare. Il vaut mieux, dans l’absolu, jouer 20 minutes par jour, plutôt que répéter, pendant une heure, la veille du cours que l’on souhaite prendre. Les personnes qui ont pour projet de jouer à haut niveau pourront, eux, s’entraîner une ou deux heures par jour. À titre de comparaison, les musiciens professionnels s’entraînent en moyenne six heures par jour. En bref, un entraînement régulier permet des progrès rapides. Au bout de quelques semaines, vous parviendrez à déchiffrer vos premiers thèmes simples. Vous arriverez à maîtriser plus vite que vous ne le pensez : La position des mains et la posture ; La lecture de note et le doigté (placement des doigts sur le clavier) ; Le rythme ; Les liaisons et les accents. Peu à peu, vous aurez deux mains aussi habiles l’une que l’autre, qui se déplaceront à leur rythme sur le clavier, dans une harmonie unique. Le solfège est intégré dans la méthode de piano, et s’apprend au fil des difficultés rencontrées pour lire les partitions. L’acquisition du piano Il peut s’agir d’un piano droit ou numérique, d’un orgue ou d’un clavecin. Apprivoiser un bel objet Il en impose, c’est un véritable élément de décoration très apprécié de tous… Vous le constatez quand des mains viennent furtivement taper quelques notes maladroites, simplement pour le plaisir d’entendre le son qui en sort. Bien souvent, on n’imagine même pas pouvoir en jouer, car il est réputé difficile. Or il n’en est rien. Tout le monde peut s’asseoir sur le siège (en cuir, simili cuir ou velours) pour jouer un petit air simple à un doigt. Il existe également des pianos numériques qui rendent les nuances que l’on donne en appuyant plus ou moins fort sur les touches. Acheter son piano ? Quel que soit son niveau, il est possible de trouver un piano adapté. Il est essentiel d’en essayer plusieurs soi-même, dans une boutique. Les sonorités et le toucher doivent plaire, chaque modèle est unique. Faut-il acheter tout de suite ? Il est intéressant d’étudier la question. On se représente souvent l’acquisition d’un piano comme impossible… jusqu’au moment où l’on prend conscience que le montant mensualisé équivaut au tarif de son abonnement de téléphone. Bien sûr, l’idéal reste de l’acheter. Il existe différentes gammes de prix. Il n’est pas rare d’acheter un instrument d’occasion qui aura été révisé. Les vendeurs proposent parfois des formules d’achat ou de location-vente adaptées au budget de chacun. La location est la manière la plus accessible, sans engagement, d’avoir un piano dans son salon, son bureau ou sa chambre. Enfin, il est surprenant de constater que des passionnés arrivent à jouer du piano sans en avoir. Il est possible de trouver des lieux de répétition : dans les écoles, les églises (orgue), les centres culturels, les gares… Certains ne manquent pas d’imagination. Des sites répertorient divers lieux pour les personnes en déplacement professionnel ou en vacances. En conclusion, vous êtes prêt à jouer quand vous avez écouté beaucoup de musique, que vous avez réservé un créneau régulier dans votre emploi du temps et, bien évidemment, que vous avez accès à un instrument avec un clavier de qualité. Il ne vous reste plus qu’à rencontrer un professeur avec lequel vous vous sentez en confiance, et à regarder quelques vidéos en attendant !   

  • 0 Quelle guitare classique pour débuter ? ...

    0.00 of 0 votes

    Quel modèle de guitare acoustique choisir en tant que débutant ? Ça y est, vous vous êtes décidés à sauter le pas et à commencer à prendre des cours de guitare ! Avant de même de commencer, vous voilà déjà confronté à la première étape : l’achat. Or, choisir parmi les nombreux modèles disponibles dans les magasins de musiques et les sites spécialisés est loin d’être évident, en particulier pour les débutants. Une fois que vous avez choisi la classique pour ses cordes en nylon moins douloureuses aux doigts, plutôt que la folk ou l’électrique, il reste encore à sélectionner le bon modèle, c’est-à-dire celui avec lequel vous vous sentirez le plus à l’aise pour progresser rapidement. Acheter une guitare selon sa morphologie La savez-vous ? Même si nous sommes nombreux à posséder une guitare de taille standard (98 cm), il n’en existe pas moins de 6 tailles différentes. Enfant ou adulte, grand ou petit, il existe des modèles adaptés à chacun. 1/8 la plus petite Ce modèle est le plus petit qui existe. Souvent confondu avec des guitares en jouet, il s’agit bel et bien d’un véritable instrument. Plutôt rare dans les magasins spécialisés, la guitare 1/8 est conseillée pour les plus petits, les 3 – 5 ans. Il est difficile de savoir à cet âge-là si l’enfant a véritablement envie d’apprendre ou s’il se lassera vite. Dans le doute, préférez acquérir un substitut jouet plutôt que d’investir dans le véritable instrument. Néanmoins, cette mini-guitare est souvent recherchée par les voyageurs. Pratique grâce à sa petite taille, elle se glisse dans un sac à dos grâce à son manche plus petit, est facilement transportable en avion et produit les mêmes sonorités qu’une guitare standard, ce qui la rend bien appréciable. 1/4, ½ et ¾ les modèles enfants Les modèles ¼, ½ et ¾ sont les plus prisés pour les enfants. Ce qui change surtout parmi ces 3 tailles, c’est principalement la dimension du diapason qui correspond à la distance entre le sillet de tête et le chevalet. Plus courantes que la 1/8, ces trois guitares sont très utilisées pour les enfants. La ¼ est généralement destinée à des enfants ayant entre 5 et 7 ans, la ½ pour les 6-8 ans et la ¾ pour les 8-11 ans. Cependant, si votre enfant est grand pour son âge ou s’il se sent à l’aise avec une guitare de plus grande taille, n’hésitez pas à choisir la taille au-dessus. Les modèles de taille standards Viennent ensuite les modèles 7/8 et 4/4. La 4/4 est celle que nous connaissons tous, c’est la guitare standard, mais également la plus grande. Légèrement plus petite, la 7/8 est recommandée à partir de 10 ans ou pour les petits gabarits à petites mains, comme les femmes mesurant entre 1m50 et 1m60. En revanche, s’il s’agit d’un premier achat pour un enfant ayant entre 8 et 11 ans, vous pouvez également opter pour une 7/8. Le diapason ne possède que 4 cm d’écart avec la ¾ et à cet âge-là les enfants grandissent très vite. Mieux vaut opter pour un investissement à plus long terme. Être certain de bien choisir Pour être sûr de faire le bon choix, n’hésitez pas à vous faire conseiller dans les magasins de musique spécialisés selon les différentes marques, le style que vous souhaitez jouer (rock, flamenco, jazz, etc.) et d’essayer ou faire essayer différents modèles à vos enfants. N’oubliez pas que la meilleure guitare pour débuter est celle qui vous convient.   

  • 0 Quelle guitare folk choisir pour débuter la musique ? ...

    0.00 of 0 votes

    Guitare folk : quel modèle pour débuter ? Quand on se demande comment choisir une guitare pour débutant, la mention folk revient souvent. Tout comme il est important de bien choisir son cours de guitare, il est évidemment primordial de bien choisir son instrument. Ces guitares ont des cordes en acier, ce qui fait que, par rapport à un modèle avec cordes en nylon, la sensation est différente, tout comme le son. De plus, l’épaisseur du manche est moins importante et les cordes sont plus faciles à manier que celles en nylon. Enfin, ce sont des guitares qui sont vraiment adaptées aux débutants et, par ailleurs, le choix de modèles est innombrable. Il y en a réellement pour tous les goûts. Quelle sorte sélectionner, selon son utilisation ? Se demander comment choisir une guitare électrique pour débutant par rapport à une guitare acoustique n’engendre pas du tout les mêmes réflexions au niveau des critères. Il y a notamment plus de paramètres à prendre en compte, comme la question de l’ampli et du micro. Bien sûr, tout dépend aussi de ce que vous comptez faire exactement : Apprendre à jouer pour pouvoir en profiter n’importe où (sur la plage, en voyage, chez vos amis). Jouer à fond dans votre cave insonorisée comme une véritable rock star. Monter un groupe de rock ou se produire seul sur scène et faire des tournées. Des avantages et des inconvénients Pour savoir quoi acheter, il faut bien se renseigner au préalable sur leurs différentes caractéristiques. Cela nécessite de prendre des conseils en amont. Ce n’est pas un achat anodin, car ce genre d’investissement est coûteux. Le modèle doit vous convenir, car il sera votre compagnon musical pour un long moment. Vous devez savoir qu’il est plus facile de prendre en main une version folk par rapport à une type classique, pour les raisons précédemment évoquées plus haut. Où trouver son bonheur ? Il y a de nombreuses façons de faire ses achats : Dans un magasin spécialisé en neuf ou d’occasion. Dans un magasin avec un rayon musique (Fnac par exemple). Sur internet en neuf ou d’occasion (sites spécialisés et sites d’annonces). Faire fabriquer sur mesure. On s’en doute, acheter d’occasion sera moins coûteux à priori qu’en neuf, sauf cas particulier, comme un exemplaire ayant appartenu à quelqu’un de célèbre ou un modèle de collection. Attention toutefois aux réparations à prévoir si elle est en trop mauvais état. En achetant du neuf, vous pouvez parfois payer en plusieurs fois sans frais dans certains magasins. Enfin, faire fabriquer sa guitare sur mesure est le plus coûteux, et rares sont les débutants qui le font. En bref Bien choisir dépend de ce que l’on compte jouer, de ses goûts tant musicaux qu’esthétiques. Bien sûr, un facteur de choix déterminant est avant tout le budget bien souvent. Mais même si on trouve de bons modèles pas chers, il vous faudra au moins débourser la somme de 150 euros pour avoir de la qualité.   

  • 0 Quelle guitare jazz pour débuter ? ...

    0.00 of 0 votes

    Quelle guitare choisir pour commencer à jour du jazz ? Vous êtes un inconditionnel de Jazz et souhaitez vous initier et prendre des cours de guitare ? Alors, avant de commencer, veillez à ne pas vous tromper dans le choix de votre instrument. Le Jazz est un genre qui ne souffre pas la médiocrité et qui demande une sensibilité particulière. Une fois que vous avez décidé du style de jazz qui vous correspond le mieux, vous aurez à choisir l’équipement adéquat. Même si toutes peuvent finalement faire l’affaire – et si on a saisi les particularités de ce courant exigeant – certaines sont tout de même plus indiquées que d’autres. Que vous souhaitiez prendre des cours de basse pour maîtriser l’improvisation, ou des cours de guitare électro acoustique pour jouer des solos, voici quelques conseils qui vous permettront d’y voir plus clair. Choisissez-la en fonction du style Les guitares acoustiques Celles-ci sont indiquées si vous souhaitez vous orienter vers le jazz manouche ou le jazz latino. Pour le jazz manouche, on la préfèrera avec des cordes métalliques comme les nouveaux modèles inspirés de la Selmer de Django Reinhardt. Certaines sont à petite bouche (plus petite que pour la classique), donc idéales pour les solos, d’autres sont à grande bouche et sont parfaites pour l’accompagnement. Pour le jazz latino, on en choisira plutôt une sur laquelle la corde en nylon sera pincée. La guitare électrique Celles qui sont le plus indiquées sont les modèles disposant d’une caisse de résonnance, contrairement à celles que l’on utilisera pour jouer du rock ou le blues. On orientera donc plus notre choix sur une guitare disposant d’une caisse archtop. Dans cette catégorie, le modèle de référence reste la Gibson ES175. Les deux micros permettent de reproduire un son chaud et ample. Par la suite, tout dépendra du réglage du micro et de l’ampli ; vous apprendrez vite à connaître les finesses de réglage. Ainsi, vous pourrez arriver à reproduire un son qui s’approche de celui de l’acoustique, tout en étant correctement amplifié et en restant au niveau sonore des autres instruments. Pensez à l’ampli Evidemment, il s’agit d’un choix primordial. En effet, pour ce genre de musique, les autres instruments qui constituent la formation sont très puissants. Il faudra donc que le son puisse porter suffisamment. Là encore, ne lésinez pas sur la qualité, rien n’est pire qu’un son d’une qualité médiocre à cause d’un ampli bas de gamme. Quel budget prévoir Les prix peuvent largement varier en fonction des marques. Or, il faut savoir que si certaines marques reconnues offrent des produits d’une grande qualité, d’autres, peu connues, peuvent en proposer de très satisfaisants. Voici de quoi vous faire une idée pour choisir une guitare débutant : Prévoyez entre 500 et 1000 euros pour un modèle commun, ampli compris. Prévoyez 2000 environs pour un Gibson par exemple. Ceci concerne évidemment les modèles que vous choisirez pour apprendre la guitare. Par la suite, vous aurez suffisamment d’expérience pour savoir reconnaître celle qui collera exactement à vos exigences. N’hésitez donc pas à vous rendre directement dans les magasins et demander conseil au vendeur. Essayez avant d’acheter Dans tous les cas, le plus important lorsque l’on veut acheter une guitare reste l’essai. En effet, il est très important de tester chacune, ou du moins celles qui vous intéressent avant de faire votre choix. Il faudra que cette dernière puisse vous permettre de jouer vos accords confortablement, sans que vos doigts ne soient gênés. Sachez qu’en matière de guitare, ce qui vous correspond ne sera peut-être pas valable pour d’autres et vice-versa.   

  • 0 Quelle guitare faut-il choisir pour jouer du blues ? ...

    0.00 of 0 votes

    Quelle guitare pour jouer du blues ? Vous vous sentez l’âme d’un bluesman et vos sentiments les plus profonds ne trouvent d’échos que dans ce style ? Voici quelques conseils pour choisir votre guitare. C’est un style musical auquel la plupart des guitaristes vouent un profond respect. Il fait appel à une sensibilité particulière, exacerbée même. Le chemin qu’empruntent les musiciens est très personnel, c’est la musique de l’intimité. Si certains pensent que la guitare classique ou folk peut être un tremplin pour s’initier au blues, d’autres préféreront prendre des cours sur une guitare électrique. Le son est plus rond ; plus chaud. Car, même si la guitare acoustique peut très bien traduire une complainte, la seconde reste la plus répandue. Voici donc un petit panel des plus utilisées pour leur son ou encore pour leur maniabilité. Certains baseront même leur choix sur son allure ou son histoire.     Une musique qui inspire le respect Elle est à la base de la plupart des musiques occidentales contemporaines. Elle est même antérieure au Jazz, et le Rock’n Roll lui doit tout (ainsi que ses dérivés). Tout le monde connaît son origine : les esclaves noirs l’employaient pour exprimer leur colère et leur désespoir. A l’époque, ils jouaient sur des morceaux de bois sur lesquels ils soudaient des plaques de métal provenant des rails de chemins de fer. Ils y tendaient des cordes et pouvaient ainsi jouer quelques accords. Au fil des années, les modèles sont devenus vraiment pointus et permettent d’exprimer avec précision une émotion, un état d’esprit. Les sonorités sont rondes et suaves avec une légère saturation, et sont mises en valeur par un ampli à lampe et une simple réverbe.     Les modèles les plus répandus Tout dépendra donc du modèle, du prix et de son allure. Il n’y a pas un seul modèle qui permette de jouer ce genre de musique. L’essentiel est que l’accès aux aiguës soit facile, c’est en tout cas plus confortable pour apprendre. Plus tard, lorsque vous serez totalement familiarisé avec l’instrument, peut-être choisirez-vous de vous offrir la mythique BB King Lucille créée par Gibson à la demande de l’artiste. Cette dernière est une variante de la ES335 de la même marque. Ici, nous ne sélectionnerons que deux modèles des deux marques les plus répandues : Gibson et Fender. Cela vous permettra de vous faire une idée à partir de cette base puisqu’une multitude de guitares sont disponibles sur le marché. Après, tout dépendra de votre sensibilité. Voici donc les quatre principaux modèles : Gibson Guitar Corporation La ES335 Très courante, elle reste néanmoins le modèle emblématique de la marque. Ses micros sont très performants. Les Gibson Les Paul Certaines atteignent des prix vertigineux puisque la production a été momentanément abandonnée. Un son chaud et gras est assez typique de ces modèles. Si votre budget ne le permet pas, orientez votre choix sur l’Epiphone. Fender La Stratocaster La plus courante et la plus plébiscitée. Elle convient aussi parfaitement aux amateurs de rock. La Telecaster Elle dispose d’un micro sur le manche et d’un autre sur le chevalet. Les rois du blues et leur guitare     Le choix peut être guidé par l’histoire. En effet, comme nous parlions de la Lucille créée par Gibson en partenariat avec BB King, la marque a réitéré l’expérience avec d’autres artistes (sous le nom de Les Paul Signature), en commençant par Jimmy Page. Inutile de préciser que ces modèles atteignent des prix astronomiques. Quant à la mythique Stratocaster, elle a pu voir son succès grandir grâce à des ambassadeurs de poids : Jimmy Hendrix et Eric Clapton. Rien que ça.   

  • 0 Guitare électrique : quelle meilleure méthode pour apprendre ...

    0.00 of 0 votes

    Quel est le meilleur moyen pour apprendre à jouer de la guitare électrique Vous vous sentez l’âme d’un rockeur depuis toujours ? Voici de quoi vous aider à franchir le pas intelligemment et rapidement. Les cours de guitare ont mauvaise réputation. Rébarbatifs et surtout nombreux, on pense souvent qu’on ne sortira pas un son correct avant des années. Mais les techniques ont évolué. Désormais, on peut prendre des leçons quand on veut, et vite progresser. Les nouvelles technologies et les méthodes d’apprentissage d’un instrument à l’attention des débutants viennent au secours des plus impatients. Les leçons de guitare sont plus ludiques, donc plus efficaces. Les plus assidus, eux, arrivent même à intégrer un groupe au bout de six mois. C’est tentant, non ? Dans quel esprit doit se trouver l’élève ? Ce n’est pas un scoop, mais si vous souhaitez monter sur scène avec votre guitare, et face à un public en délire au bout de six mois, il va falloir faire preuve de motivation. Mais c’est envisageable ! Une volonté de fer et une autodiscipline drastique sont nécessaires pour atteindre ce but ambitieux, certes, mais pas impossible à atteindre. Vous connaîtrez des moments de doute qui vous pousseront à abandonner. Mais c’est là qu’il faudra faire preuve de pugnacité si vous souhaitez devenir un guitariste digne de ce nom. Les plus grandes stars du rock sont passées par là, ce n’est qu’une question de désir profond. Alors avant de commencer, retenez bien ces trois points qui feront que vous serez celui ou celle qui aura relevé le défi mieux que quiconque : Motivation. Concentration. Régularité. Quels supports s’offrent à vous ? On peut recenser trois moyens plus ou moins efficaces pour apprendre à jouer. Le professeur de musique Nous parlerons ici de la technique classique. Il s’agit aussi bien d’un professeur particulier que de celui qui enseigne à un petit groupe de débutants. Physiquement présent, il sera là pour vous guider et corriger vos erreurs. L’avantage d’un cours de guitare personnalisé sera tiré de la personnalité même du professeur. Il saura trouver les mots pour entretenir votre motivation et vous poussera à effectuer vos exercices dans les temps. Les livres L’enseignement de la guitare grâce aux livres spécialisés existe depuis longtemps. Bien moins onéreux, ils demandent cependant une énorme motivation pour un résultat hasardeux. C’est une méthode qui demande bien trop de discipline, qui vous laisse seul face à votre guitare. Prendre des leçons devant un écran Certains sont accessibles grâce à des logiciels en ligne ou via internet. De petites vidéos sont disponibles et des exercices sont proposés. Pour être corrigé, il vous suffira de vous enregistrer puis vous découvrirez votre score qui s’affichera à la fin. Si cela paraît ludique au début, vous serez tout de même soumis au risque de vous disperser très vite sur la toile. Vous serez tenté de trouver d’autres informations pour finalement passer plus de temps devant votre ordinateur que sur votre guitare. La bonne combinaison pour réussir Il semblerait que le professeur particulier soit le plus efficace pour comprendre les accords, la posture ou même le rythme. Néanmoins, rien ne vous empêche de regarder ce qui se fait sur la toile, notamment sur Youtube ou Dailymotion. C’est motivant et votre professeur vous dira ce qu’il faut retenir ou non de votre divagation sur le web. Au bout de quelques mois, vous pourrez même chercher à intégrer un groupe amateur. C’est ce qu’il y a de plus motivant quand on passé le cap des six premiers mois de formation. Ainsi, vous pourrez alterner les répétitions et les leçons tout en prenant plaisir à jouer vos morceaux préférés.   

Programmes

  • Piano
  • Clavier
  • Guitare
  • Guitare ElectriqueGuitare électrique
  • Solfège
Valérie Marot insolvable - valmarot@hotmail.com - 2 cours impayés

Livre Blanc Musique-Namur

RESTER INFORME :

🎁 Parrainez vos amis et recevez des cours gratuits ...
Cours Piano Namur  ▷ Cours Guitare Namur  ▷ Cours Solfège Namur  ▷ Cours Guitare Electrique Namur  ▷ Cours Clavier Electronique Namur  ▷ Contrebasse en ligne  ▷ Saxophone en ligne  ▷ Harmonica en ligne  ▷ Accordéon en ligne  ▷ Orgue en ligne  ▷ Batterie en ligne  ▷ Chant en ligne  ▷ Théorie & Solfège en ligne  ▷ Violon en ligne  ▷ Piano & Clavier en ligne  ▷ Guitare en ligne  ▷ Guitare Electrique en ligne  ▷ Ukulélé en ligne  ▷ Guitare Basse en ligne

Bookmark and Share
Conditions généralesPolitique de confidentialitéContactez-nous • 💰Financer nos écoles
© Copyright 2021 Ecoles Privées de Musique. Tous droits réservés.
Pour toute question : ☎ 0456 03 65 28