Cours de Musique à Namur Cours de Musique à Namur

  • 0 Composer un morceau de guitare à partir d'un titre connu ...

    0.00 of 0 votes

    L'art de composer des morceaux à la guitare est un long chemin, qui nécessite des heures de pratique, beaucoup de créativité, une généreuse dose de patience et un soupçon minimum de théorie. Avant de vous lancer dans l'élaboration d'un chef-d'œuvre digne d'une symphonie de Beethoven, vous allez devoir passer par un certain nombre de stades. L'une de ces étapes consiste à prendre un morceau de guitare connu, et à le remodeler à votre sauce. L'idée n'est pas de copier simplement, mais plutôt de vous inspirer de la structure de la partition pour y faire infuser vos propres arrangements. Ce sont des prémices idéales à la composition pure et dure.       Le choix de la bonne musique pour un arrangement de guitare réussi Si vous voulez composer à la guitare, vous allez sans doute de prime abord vous tourner vers les riffs de guitare les plus connus : Smells like teen spirit de Nirvana, Angie des Rolling Stones, Blowin' in the wind de Bob Dylan, Starlight de Muse ou encore Black or White de Mickael Jackson selon votre style de prédilection. Pourtant, ce ne sont pas les morceaux les plus intéressants à arranger. Leur mélodie est déjà tellement ancrée dans la mémoire collective qu'il est ardu de s'en éloigner.     Préférez prendre un titre moins connu, que vous appréciez particulièrement et qui présente une ligne d'accords assez simple, au moins au début. Le registre importe peu. Piochez à loisir dans le classique, la variété, le rock ou le métal. Le morceau n'a même pas besoin d'intégrer de partie guitare ! Il vous suffit d'avoir la mélodie et les accords en tête.       Accords, ligne mélodique, rythme : que changer et que garder ? Le plus simple est de vous consacrer à changer une seule chose par composition. Par exemple, si vous décidez de faire une adaptation d'une berceuse de Brahms pour la jouer à votre façon à vos enfants : commencez par changer quelques passages de la mélodie; au lieu d'une fin de phrase qui descend, faites-la remonter; au lieu d'une pause entre le couplet et le refrain, inventez un pont; pensez toujours simple au départ, et vous pourrez enrichir après.     Il est essentiel de connaitre les gammes des accords pour pouvoir modifier la mélodie de façon à ce que cela sonne juste, à moins que vous ne disposiez d'une oreille absolue. Si vous préférez changer les accords, essayez dans un premier temps de les enrichir plutôt que de les modifier. Remplacez un accord de base par un accord de 7ème, ajoutez une tonique ou une autre note de la gamme à votre basse. Vous sentirez d'emblée que le morceau prend une couleur différente. Et le rythme, dans tout cela ? Bien sûr, il est aussi possible de modifier le tempo et le rythme du morceau. Au lieu de faire des arpèges, plaquez vos accords de guitare sur les contre-temps. Plutôt que de jouer cette berceuse dans le but d'endormir, inventez-lui une rythmique espagnole ou un accompagnement rock'n'roll pour réveiller toute la maison. Après avoir tenté une solution et l'autre, lancez-vous en combinant changement de rythme et d'accord, ajout d'une mélodie et accélération du tempo. N'ayez pas peur des fautes notes ni de l'échec : tout ce que vous faites à la guitare participe à l'élaboration de votre oreille et de votre doigté.       Faire une version décalée d'un morceau connu à la guitare Connaissez-vous le très classique et très lent Canon en Ré de Pachelbel ? Voici comment MattRach, un guitariste youtubeur virtuose talentueux, a métamorphosé de façon spectaculaire ce morceau très connu :     Vitesse, mélodie, style, accompagnement, toutes les composantes tendent vers le rock. Dans un style encore plus original et punk, le groupe CelKilt a repris à sa façon la célèbre chanson de Noël :   Vous pouvez vous aussi vous essayer à transformer un morceau classique en une version complètement inattendue. Du classique vers le hard rock, du métal vers la pop, du R’n’B vers le jazz, toutes les combinaisons existent. Et pourquoi ne pas reprendre une musique de film à la guitare en transcendant les genres ? En composition, la limite réside là où vous la mettez. Autrement dit, osez et tentez tout ce qui vous vient à l'esprit ! Composer un morceau de guitare à partir d'un extrait Si vous prenez des cours particulier de guitare, votre professeur vous a certainement déjà donné des petits exercices à faire à partir d'une suite de quelques notes ou accords. Vous pouvez aussi facilement en trouver sur internet ou dans les méthodes de guitare. Ces extraits et petits morceaux représentent une bonne opportunité d'aller plus loin dans la composition. Avec des accords ou une mélodie imposée, apprenez à développer un morceau tout entier en ajoutant rythmes, couplets et refrains, solo, nouveaux accords... Plus vous vous entrainerez à partir de tout ce que vous entendez ou lisez, plus vous parviendrez à composer facilement de nouveaux morceaux de guitare.  

  • 0 Guitare électrique : 4 choses à savoir avant de commencer ...

    0.00 of 0 votes

    Entre ses solos envoûtants, ses rythmiques décapantes et son velouté chaleureux, la guitare électrique n'a pas fini de faire tourner les têtes. Que vous soyez un amateur de jazz, de rock ou de variété, difficile de passer à côté de cet instrument qui semble toujours allier technique et émotion, virtuosité et sensualité. Si vous décidez de commencer l'apprentissage de la guitare électrique, voici 4 choses que vous devez savoir avant de vous lancer corps et âme dans les gammes et les accords barrés.           1. Il n'y a pas d'âge limite pour apprendre la guitare électrique Cette croyance limitante est à l'origine de bon nombre d'abandon de la part d'adultes qui rêvent de jouer de la guitare électrique mais n'osent pas se lancer. Faites fi de vos peurs, abandonnez vos angoisses et surtout, ne vous mettez pas de pression : jouer de la guitare électrique est un plaisir avant tout. S'il est vrai qu'apprendre un instrument très jeune a un grand nombre d'avantages, ce n'est pas pour autant la seule façon d'atteindre un bon niveau en guitare électrique. D'abord, parce que cet instrument ne se commence de toutes façons que rarement tout petit -les enfants choisissent plutôt la guitare classique. Ensuite, parce qu'un enfant qui commence la guitare ne va pas forcément en jouer toute sa vie, ni avec la même régularité et la même motivation qu'un adulte. En somme, si vous rêvez d'enchaîner les solos à la Jimi Hendrix ou de plaquer les riffs comme Eric Clapton, lancez-vous.     2. Apprendre la guitare en autodidacte est possible, mais contraignant Pour être parfaitement honnête, il faut une sacrée dose de motivation pour apprendre la guitare électrique en autodidacte. À moins d'avoir déjà une expérience de la musique, des bases de solfège ou de piano par exemple, l'apprentissage de la guitare seul peut se révéler frustrant. Un professeur peut au contraire vous aider à dépasser les premières difficultés que sont les douleurs aux doigts du guitariste débutant, ou la lecture des tablatures.     Prendre des cours particuliers de guitare électrique offre également la possibilité de toucher à plusieurs styles, de découvrir des techniques, de se créer un début de réseau si l'objectif final est de jouer dans un groupe. Rien ne vous empêche de commencer seul la guitare, puis de prendre un ou plusieurs cours lorsque vous rencontrez un palier de stagnation ou une difficulté que vous ne parvenez pas à résoudre avec vos moyens habituels.     3. La guitare électrique n'est rien sans son amplificateur Si vous avez entendu une incroyable rythmique de votre groupe de métal préféré et que vous essayez de la reproduire sur votre guitare classique, vous risquez d'être déçu. Et bien c'est la même chose si vous pensez que la guitare électrique se suffit à elle-même. Le choix du bon ampli de guitare devrait être considéré aussi sérieusement que le choix de l'instrument à proprement parler.       Un amplificateur, c'est une boîte qui permet au son de la guitare électrique d'être augmenté en volume, mais également modifié grâce à différents réglages. Selon que vous jouiez du blues, du jazz ou du hard rock, vous n'aurez pas la même sensibilité dans votre quête de sonorité.     Considérez bien lors de votre achat qu'un bon ampli peut valoir plus d'une centaine d'euros. Bien sûr, si vous optez pour une guitare électrique d'entrée de gamme, vous adapterez également la qualité de vos accessoires pour rester dans votre budget. Le tout est de ne pas vous laisser décourager à cause d'un mauvais ampli de guitare, ou de racheter un instrument alors que c'est l'amplificateur qui est la cause de vos difficultés. 4. Jouer de la guitare électrique, c'est mieux avec un groupe Contrairement au guitariste acoustique qui peut gratter des accords au coin du feu ou jouer la sérénade en pleine forêt, l'adepte de la guitare électrique se trouve bien dépourvu sans prise de courant (cf point précédent !). Il n'y a donc guère que dans sa chambre ou dans une salle de répétition qu'il peut espérer prouver sa valeur. Or, la guitare électrique seule, malgré toutes ses capacités mélodiques, peut rapidement devenir frustrante. Pour les grands solitaires, il existe des arrangements musicaux des plus grands morceaux de guitare pour s'adonner au solo endiablé à toute heure de la journée. Mais il serait tout de même dommage de ne pas viser plus haut, car jouer de la guitare électrique dans un groupe est une expérience tout bonnement extraordinaire. La bonne nouvelle, c'est que même si vous ne savez plaquer que quelques accords, vous pouvez déjà faire office de rythmique. N'hésitez pas à consulter les petites annonces ou à vous inscrire sur des forums pour rencontrer d'autres musiciens : c'est là que vous commencerez vraiment à appréhender tout le potentiel de la guitare électrique.

  • 0 Choisir un professeur particulier de guitare pour la rentrée ...

    0.00 of 0 votes

    C'est la rentrée, et avec elle, le moment opportun pour se lancer dans une nouvelle activité. Vous êtes tenté à l'idée de commencer des cours de guitare ? Ou bien, guitariste intermédiaire, vous aimeriez trouver un professeur particulier qui vous aiderait à progresser plus rapidement ? En-dehors des écoles de musique et du conservatoire, il n'est pas toujours aisé de dénicher la perle rare. Dans cet article, retrouvez des conseils avisés pour bien choisir votre nouveau professeur particulier de guitare.     Les avantages de recourir à un professeur particulier de guitare Que vous soyez tout débutant ou déjà bien installé dans la pratique de la guitare, les avantages à bénéficier d'un professeur attitré sont nombreux : qualité et professionnalisme de l'apprentissage; échéance régulière qui motive à s'entraîner; large variété de méthodes et d'enseignants; accès à des répertoires et partitions introuvables sur internet; correction physique de votre positionnement et de votre technique; rapidité d'apprentissage reconnue par rapport à la méthode autodidacte; possibilité de faire des pauses ou de prendre seulement un cours; plaisir de partager la musique avec un connaisseur. Les critères importants pour trouver le bon enseignant de guitare Un bon professeur, ce n'est pas seulement quelqu'un qui a fait de la guitare son métier. Ce n'est pas juste un virtuose ou un guitariste chevronné. D'ailleurs, un bon enseignant peut ne pas briller dans sa matière, tout comme un excellent musicien ne sera pas toujours bon professeur.       Le point clé pour prendre du plaisir pendant un cours de guitare, c'est de trouver la personne qui sait transmettre sa passion et l'expliquer. Bien sûr, pour préparer un examen de conservatoire, vous devrez trouver un professeur compétent et très renseigné sur les modalités de réussite dans ce genre de concours. Mais si la guitare est pour vous source de loisir, avec ou sans objectif de professionnalisation, il est essentiel que vous appréciez la personnalité de celui ou celle qui vous accompagnera. Certains professeurs sont très bavards, tandis que d'autres vont droit au but. Certains guitaristes aiment montrer avant d'expliquer, d'autres préfèrent plonger dans le bain avec leurs élèves. L'idéal, c'est de pouvoir faire une séance d'essai. Vous verrez très vite si l'alchimie se fait. Un autre point primordial dans le choix de votre enseignant concerne le style de musique. Si la plupart des professeurs maîtrisent le classique, ils ne sont pas forcément tous capables de vous emmener dans les techniques aiguisées du jazz ou côtoyer les splendeurs du flamenco. Selon vos préférences, vous vous tournerez plutôt vers un guitariste issu d'un parcours traditionnel, ou vers quelqu'un de plus éclectique.           La distance qui vous sépare de votre futur professeur est un troisième critère à considérer. Choisissez un lieu facile d'accès par tout temps et toute condition. Il ne sera pas question d'annuler la séance le jour où il pleut, ou lorsque le tram est en grève... Que penser des professeurs de guitare formés sur le tas ? Autodidactes, ce sont des musiciens passionnés qui se sont formés à l'oreille, en côtoyant d'autres guitaristes, en prenant des cours à droite et à gauche ou en suivant des tutoriels. Contrairement aux professeurs diplômés, ces enseignants-là n'ont pas fréquenté les bancs du conservatoire ou d'une école nationale de musique. Pour autant, ils n'en sont pas moins capables de transmettre la pratique de la guitare.       La subtilité réside dans leurs compétences propres. Les guitaristes non conventionnels sont souvent ouverts à des styles plus variés ou plus spécifiques. Untel saura particulièrement accompagner les enfants, tandis qu'un autre se révélera précieux pour les amateurs de guitare électrique. Si vous rencontrez un tel professeur, exposez vos objectifs avec clarté. Il pourra rapidement se positionner et vous indiquer si cela lui semble dans ses cordes, ou à défaut, vous orienter vers un de ses confrères.    

  • 0 Les 10 meilleurs riffs de guitare dans le rock ...

    0.00 of 0 votes

    Un quoi ? Un riff, c'est comme un petit bout de partition d'à peine une ou deux mesures, qui se répète et se répète à l'envie. En théorie musicale, cela s'appelle un ostinato. Son ancêtre du Moyen-Âge, la ritournelle, constituait en un refrain reprenant les mêmes paroles et mélodies. Mais ce sont les jazzmen du XXème siècle qui inventent ce terme pour désigner la signature immédiatement reconnaissable d'un morceau. Le blues puis le rock s'en emparent avidement ensuite. Voici 10 riffs parmi les plus connus du monde du rock'n'roll, que vous aurez du mal à déloger de votre tête !       Les riffs de Nirvana, grunges et simplissimes       Ils font partie des tous premiers accords appris par les guitaristes débutants férus de rock. Les riffs des morceaux de Nirvana sont globalement très simples. Il suffit de bien réaliser les barrés, de s'appliquer sur la rythmique et en trois notes, vous pouvez reconnaître d'emblée ces morceaux mythiques.     "Come as you are" Lent, joué au doigt ou au médiator sur les cordes graves, le riff de "Come as you are" laisse prévoir toute l'ambiance de la chanson. Grave et presque inquiétante, elle fait partie des grands succès du groupe Nirvana car elle a su toucher un public beaucoup plus large que les amateurs habituels de rock alternatif. "Smells like teen spirit" Ce succès incontestable de Nirvana base son refrain sur quatre accords enchaînés avec une rythmique énergique : Fa - Sib - Lab - Réb. D'une facilité apparente, le riff nécessite toutefois une bonne maîtrise des accords barrés pour pouvoir les enchaîner rapidement. La particularité des accords, c'est qu'ils sont tous des power chords, donc qu'ils omettent la tierce. Ce type d'accord est à la fois pauvre, puisque la tierce colore l'accord, mais aussi très riche lorsqu'il est distordu. D'où le nom anglais d'"accord puissant". Les riffs de Led Zeppelin, précurseurs et empreints d'ailleurs       Il est difficile de sélectionner l'un ou l'autre riff de ce groupe prolifique, qui a certainement marqué l'histoire du rock'n'roll comme aucun autre groupe ne le fera jamais. 12 ans de carrière active, des dizaines de morceaux phares et des sonorités empruntées à l'Orient, au classique ou au métal ont rendu Led Zeppelin incontournable pour tout guitariste passionné. Demandez donc à votre professeur de cours de guitare quel est le premier morceau qu'il a appris à jouer !     "Whole lotta love" Jimmy Page, le guitariste de Led Zeppelin à l'origine de tous les fameux riffs du groupe, résume très bien sa volonté dans la création du morceau : "un riff pour faire bouger, qui donnerait le sourire". "Whole lotta love" a fait se trémousser des générations entières de musiciens ou amateurs de son. La BBC l'a même intronisé en première place en 2014 dans son classement des 100 meilleurs riffs de guitare. Que dire de plus ? "Kashmir" Attention, voici un ovni du rock, un morceau au riff lourd et chargé d'influences orientales qui vous propulse tout droit dans les déserts étouffants et les palais marocains. Deux techniques sont utilisées dans ce titre phare de Led Zeppelin. La polyrythmie place la batterie et les musiciens sur deux modes différents, la première accompagnant les paroles sur du quatre temps tandis que l'accompagnement évolue sur du trois temps. Ensuite, l'accordage de la guitare est tout particulier pour restituer ce son incroyablement évocateur du voyage. Jimmy Page utilise le Open Dsus4 ou DADGAD, un accordage dit celtique qui permet de jouer des quartes parfaites. "Stairway to heaven" Voici encore un morceau d'une rare puissance signé Led Zeppelin, qui au cours de ses 8 minutes vous transporte d'une mélodie calme et apaisante à un final complètement explosif, où guitare, chant et instruments se rejoignent en apothéose. "Stairway to heaven" concentre plusieurs riffs en son sein, à commencer par l'introduction. S'en suivent des groupes d'accords qui reviennent en boucle, puis un prodigieux changement de tonalité qui annonce le solo sur une nouvelle flopée d'accord. Vous suivez toujours ? Alors lancez-vous dans l'aventure pour gravir les escaliers jusqu'au paradis des guitaristes. Les riffs des Rolling Stones, populaires et provocateurs       Toujours en activité malgré un âge moyen qui dépasse les sept décennies, le groupe des Rolling Stones fut dès ses débuts mis en opposition avec les Beatles. Si dans la vie privée, les membres de deux groupes s'entendaient très bien, ils incarnaient à l'affiche les "gentils garçons" pour les Beatles, et les "mauvais garçons" pour les Stones. Est-ce dû à leur son plus poussif, à leurs extravagances en-dehors de la scène ou à leur look excentrique ? Sans doute un savant mélange de tout cela à la fois. "(I can't get no) Satisfaction" C'est l'histoire d'une jeunesse frustrée, d'une adolescence qui peine à trouver ses marques et à obtenir ce qu'elle veut face à une société de consommation qui prône le plaisir à travers la publicité. Si les paroles sont de Mick Jagger, Keith Richards aurait enregistré le riff internationalement connu en pleine nuit, sur un magnétophone. Les accords Si, Do#, Ré sont enchaînés avec un fuzz important -l'une des premières pédales à effet- qui donne cette impression de son "détérioré", réelle marque de fabrique de la chanson.     "Start me up" Très bien classée en Australie (1ère place) et aux États-Unis (2ème place), cette chanson aurait pu ne jamais voir le jour. C'est en fouillant des anciens enregistrements de Keith Richards que l'ingénieur son du groupe retrouve ce riff décapant que le groupe retravaille très rapidement. La vidéo du clip mérite aussi bien le détour que la bande son, pour la chorégraphie absolument saisissante, voire hilarante de Mick Jagger. "Paint it black" Ici, la guitare se couple à la sitar pour des intonations orientales. Mais la ressemblance avec la soul s'arrête là. Dès les premières mesures d'introduction passées, l'ambiance s'alourdit et le tempo s'accélère, avec un riff redondant plaqué par une guitare en furie. Les riffs de AC/DC, explosifs et fédérateurs       Une légère déviation vers le hard rock, et vous voici en face d'un groupe australien monumental, connu pour ses riffs ravageurs. Même les auditeurs peu habitués à ce style de musique ont en tête l'introduction à la guitare de leurs morceaux les plus célèbres.     "Highway to hell" Chanson éponyme de l'album, elle contient une série très simple d'accords. Toute l'énergie réside dans la saturation de la guitare, dans l'accompagnement bien rythmé à la batterie et dans le chant inimitable de Bon Scott.   "Back in black" Encore une chanson éponyme, encore un immense succès pour AC/DC. Cet hommage au chanteur décédé marque les débuts de la nouvelle voix du groupe, Brian Johnson. Trois accords s’enchaînent en introduction, soutenus par une batterie implacable de régularité et une descente de notes qui annonce la couleur. Cette liste non exhaustive pourrait s'enrichir encore de nombreux autres riffs de guitare incontournable de la musique rock ("Smoke on the water", "Dream on", "Hotel california", etc). Libre à vous de les dénicher et de vous entraîner à les jouer pour le plus grand plaisir de votre public !

  • 0 5 musiques de film à la guitare que vous voudrez apprendre ...

    0.00 of 0 votes

    Passés les indémodables Stairway to heaven, Wonderwall ou Smells like teen spirit, vous voici à court d'idée de morceaux de guitare à apprendre. Que vous soyez cinéphile ou non, vous allez certainement craquer pour l'un des ces thèmes de films connus, joués à la guitare. De difficultés variables, certains vous donneront du fil à retordre -un bon challenge pour occuper une semaine de vacances pluvieuse ! La "Romance Anonyme" dans Jeux Interdits Si le film en question n'a pas fait tant de bruit, il en est d'un tout autre ordre en ce qui concerne sa bande-originale. Le morceau intitulé "Romance Anonyme" fait d'ailleurs partie des grands classiques de la guitare acoustique. Narciso Yepes, son interprète, a prétendu avoir composé lui-même cette douce ballade à l'âge de seulement sept ans. Après quelques recherches, il s'est avéré que le thème existait depuis plusieurs années déjà. Ce morceau vibrant et délicat devrait remplir d'émotions les oreilles de vos auditeurs. Il demande de la maîtrise dans le jeu de la main droite, mais est tout à fait accessible aux débutants à condition de travailler à tempo lent.     "Where is my mind ?" dans Fight Club Certes, la chanson a déjà plus de 10 ans lorsqu'elle utilisée en BO du célèbre film de David Fincher. Elle apparaît d'ailleurs dans d'autres créations cinématographiques postérieures telles que Mr Nobody ou Nos futurs. Très simple, basée sur quatre accords avec une rythmique entêtante, c'est la chanson idéale à entonner avec un groupe d'amis. L’atmosphère particulière de la guitare saturée, la batterie sèche et régulière, les paroles ont été inspirées par une séance de plongée sous-marine. Black Francis chante alors sa composition avec son groupe Pixies. Elle sera reprise par Nada Surf et Placebo, et deviendra un véritable hymne du rock alternatif. "Freddie's Dead" dans Super Fly Il faut remonter en 1972 pour comprendre les origines de ce titre aux accents funk. Curtis Mayfield, influenceur conséquent du mouvement soul, compose la chanson pour le film Super Fly, au cours duquel elle accompagne la mort d'un des personnages. L'accompagnement musical est traînant et répétitif, bien qu'assez dynamique. Si votre professeur de cours de guitare est trop jeune pour connaitre ce titre, donnez-lui la référence. C'est un excellent moyen de s’entraîner à la régularité et à la wah-wah, incontournable pour la partie guitare de "Freddie's Dead". "Purple Rain" dans Purple Rain Un solo épique qui a remporté l'Oscar de la meilleure musique de film : c'est bien sûr au génie Prince que l'on doit cette performance. Dans le film éponyme, il interprète "Purple Rain", et le titre remporte un succès phénoménal. Subtile combinaison de guitares, de prouesses vocales et d'accords plaqués à l'orgue, c'est un morceau d'une beauté singulière qui vous demandera certainement des heures et des heures de travail. Mais quand on aime, on ne compte pas ! D'autant plus que pour les débutants, l'introduction est d'un niveau bien inférieur au solo, dont la complexité effare encore aujourd'hui les guitaristes les plus talentueux.     "Johnny B. Goode" dans Retour vers le futur Faut-il encore présenter le premier opus de cette trilogie au cours de laquelle Marty, adolescent de son état, explore le passé en compagnie de son ami scientifique, le docteur Brown ? Ceux qui ont vu le film se souviennent sans doute du solo de guitare martelé par le jeune homme devant un public ébahi, pas encore prêt à entendre ces notes futuristes. Le morceau initial, "Johnny B. Goode", est un hit de Chuck Berry qui fait partie des titres les plus célèbres du rock. À défaut de reprendre le solo très excité de Marty, vous pouvez vous faire les doigts sur cette rythmique démentielle et inviter vos amis batteurs ou saxophonistes à se trémousser sur du vrai rock 'n' roll. Les musiques de films à la guitare, un vaste champ d'entrainement Ces 5 morceaux tirés de films ne vous ont pas convaincu ? Le cinéma regorge d'autres pépites musicales à découvrir à la guitare. En voici un bref échantillon, à explorer et à déguster : "Summer loving" dans Grease "Rock got no reason" dans School of Rock "Cocaine blues" dans Walk the Line "Society" dans Into the wild

  • 0 Douleurs au doigts ou au dos à la guitare : comment les éviter ? ...

    0.00 of 0 votes

    Les cloques aux doigts, les tensions aux cervicales ou au dos et les crampes dans les membres supérieurs : tout apprenti guitariste s'y est déjà heurté. Ces petites douleurs d'apparence anecdotique peuvent vite devenir un frein à l'apprentissage. Pourtant, quelques réflexes suffisent à prévenir ou limiter les désagréments inhérents à la pratique de la guitare. Pour que vos entraînements restent source de plaisir, découvrez comment progresser en guitare sans vous blesser.       Éviter les douleurs aux doigts en guitare, c'est possible ? C'est généralement la main gauche qui encaisse le plus. Dès les premiers accords, les doigts crispés sur les cordes s'irritent et les douleurs qui s'ensuivent sont assez persistantes pour faire passer l'envie de recommencer. C'est même l'une des principales difficultés des débutants à la guitare. Or, il est essentiel de s'entraîner régulièrement pour progresser. Comment font tous ces guitaristes qui jouent des heures sans laisser paraître la moindre gêne ? Le secret tient dans la formation de la corne au bout des doigts. Concrètement, la peau de la pulpe des doigts qui écrasent les cordes s'épaissit au fur et à mesure, jusqu’à former une couche protectrice -comme sous la plante des pieds lorsque vous marchez beaucoup pieds nus. Cette corne apparaît plus rapidement si vous jouez plus souvent. Mais pour jouer souvent, les douleurs aux doigts sont un frein conséquent... Comment venir à bout de cette impasse ?           Il y a plusieurs méthodes : la méthode forte : souffrez quelques semaines, jusqu'à ce que la corne se forme; l'accordage 1/2 ton en-dessous, pour réduire la tension des cordes; le choix de cordes avec un tirant extra light, qui diminue aussi la tension; la méthode douce : mettez des petits pansements pour soulager la peau; l'alternance de morceaux pour ne pas solliciter toujours les mêmes doigts; Quelle que soit l'option choisie, gardez à l'esprit que vos doigts doivent s'habituer au jeu définitif. Apprendre à jouer sur une guitare accordée 1/2 ton plus bas ne vous entraînera pas à jouer sur une guitare bien accordée. Utiliser des cordes au tirant très faible ne vous aidera pas à appréhender les tirants plus forts. Tout est donc histoire de compromis : variez les techniques, essayez de jouer le plus souvent possible normalement et soulagez vos doigts lorsque la douleur prend le pas sur le plaisir.       Certains guitaristes très acharnés ont opté pour des solutions radicales, comme de s'enduire les doigts de colle ou de solution de formol pour créer plus rapidement de la corne. C'est à proscrire si vous voulez garder vos mains en bonne santé ! La corne, une fois formée, demande de l'entretien car elle disparaît tout aussi rapidement qu'elle apparaît. Veillez à jouer régulièrement, même peu, pour ne pas perdre votre nouvelle couche de peau. Adopter la bonne position pour jouer de la guitare Les instrumentistes souffrent souvent de maux de dos, de crampes aux bras ou aux épaules. Ceci est dû à la fois au fait de garder une même posture pendant longtemps, et au fait de se placer dans des positions qui ne respectent pas l'alignement vertébral. Votre professeur de cours de guitare est l'interlocuteur privilégié pour vous aider à bien vous placer. À défaut, il vous faudra prêter attention à un certain nombre de détails. Position conventionnelle assise en guitare               La guitare repose sur la cuisse gauche (pour les guitaristes gauchers, c'est la droite). La jambe concernée est rehaussée par un repose-pieds, une boîte ou une brique. La caisse se situe posée entre les cuisses, avec le manche relevé. Le dos est bien droit. Le regard va de préférence vers l'avant ou vers le haut du manche. Les épaules sont détendues, le coude gauche vers le bas et le bras droit quasiment parallèle au sol. L'avant-bras droit repose légèrement sur la caisse de la guitare.   Position debout en guitare       La sangle est indispensable pour jouer de la guitare debout. La sangle s'ajuste à la bonne taille, et présente un rembourrage sur l'épaule. La guitare se tient proche du corps, pour alléger le poids supporté par le dos. Plus la guitare est haute, plus la position est confortable. Le dos est droit, les épaules bien relâchées. La main gauche se déplace librement sur tout le manche, sans tension. Soigner les petites douleurs dues à la guitare Vous avez pris toutes les précautions, et pourtant vos doigts vous font mal, vous souffrez du dos ou du poignet. Afin de bien récupérer pour pouvoir jouer à nouveau sans douleur, prenez soin de vous en vous étirant d'abord copieusement. Levez les bras au ciel en vous grandissant, puis relâchez tout l'avant du corps vers le sol. Laissez tomber la tête, dénouez la nuque et les épaules. Passez ensuite vos mains derrière vos genoux, arrondissez le dos et rentrez la tête puis tirez doucement comme pour vous relever. Cet étirement vous aidera à retrouver une bonne mobilité dans le haut du corps.           En ce qui concerne les douleurs dans la pulpe des doigts, il n'y a pas de remède magique mais vous améliorerez la guérison en passant régulièrement de la crème bien nourrissante sur vos ongles et vos bouts de doigts. Attention à ne pas en mettre juste avant de jouer, sous peine d'avoir quelques difficultés... Adaptez aussi le choix de vos cordes de guitare. Pour les cas désespérés, il reste cette technique imparable qui redonne vie à la peau abîmée. Étalez une grosse couche de crème hydratante sur vos mains, puis mettez des gants et gardez-les toute la nuit pour une imprégnation parfaite. Vous pourrez à nouveau jouer de la guitare en prenant du plaisir !

  • 0 Comment choisir sa première guitare ? ...

    0.00 of 0 votes

    Acheter son premier instrument est une étape importante dans la vie de tout musicien. Le choix de sa première guitare n’est donc pas à faire à la légère. L’essentiel est d’avoir un instrument jouable et qui sonne juste. Cependant, en posséder un qui vous plaît et qui correspond à vos attentes en termes de son et de confort n’est pas un luxe. Il existe de très nombreuses variantes de guitares, afin de couvrir tous les besoins des guitaristes ainsi que de coller aux répertoires voulus. Vous souhaitez acheter votre première guitare mais vous ne savez pas comment vous y prendre : voilà de quoi y voir plus clair. Electrique ou acoustique ? La première question à vous poser est de savoir si vous comptez vous diriger vers une guitare électrique ou acoustique. Heureusement, vous ne devriez pas hésiter bien longtemps : la réponse se trouve dans vos goûts musicaux. Vous connaissez sans doute l’adage selon lequel il faudrait commencer sur une guitare acoustique, pour ‘’apprendre les bases’’, avant de passer à l’électrique. Oubliez cette fausse vérité, le seul instrument qui vaille est celui qui vous fait envie. Il est tout à fait possible de commencer sur une guitare électrique, qui sera d’ailleurs bien souvent plus facile à jouer que ses consœurs acoustiques. Le son d’une guitare électrique non amplifiée est faible et peu flatteur, c’est pourquoi un ampli spécifique est nécessaire. Les guitares acoustiques existent elles aussi en version amplifiée : ce sont les électro-acoustiques. Leur avantage est de pouvoir enregistrer et jouer en groupe plus facilement, ce qui n’a pas forcément grand intérêt lors de ses premiers pas de guitariste.   Choisir sa guitare acoustique     Taylor K28e Les guitares acoustiques se divisent en deux grandes familles : celles à cordes en acier (souvent appelées folk) et celles à cordes en nylon (la guitare classiques). Les folks (14 cases accessibles) possèdent un manche rond et étroit tandis que celui des classiques (12 cases) est plutôt plat et très large, avec un grand espace entre les cordes. La plupart des gens trouvent la guitare folk plus facile à jouer, mais la tension et la texture des cordes en acier rendent le jeu beaucoup plus physique et douloureux pour des doigts de débutant. Les guitares folks et classiques produisent un son radicalement différent, c’est pourquoi le répertoire que vous souhaitez aborder devrait déterminer votre choix final. Les cordes en nylon sont bien sûr adaptées au répertoire classique, mais sont aussi prisées par les joueurs de flamenco. Leur son est très rond et très chaud, avec un volume plutôt faible, et elles sont peu adaptées au jeu au médiator. Les guitares à cordes en acier sont plus communes car plus polyvalentes et dédiées à des styles plus populaires. Blues, rock, pop, folk, variété… La plupart des morceaux que vous connaissez ont été enregistrés avec des cordes en acier. Leur son est plus métallique, brillant et percussif. Il en existe plusieurs types (les dreadnoughts, très grosses pour un son chargé en basses, idéal pour la rythmique, les guitares dédiées au jazz manouche…)     Quel bois pour quel son ? Le son d’une guitare est le fruit de la vibration des cordes qui se propage et résonne dans le bois. Pour cette raison, les essences utilisées pour la fabrication d’une guitare définissent sa personnalité. Chaque bois possède ses propriétés spécifiques en matière d’équilibrage des fréquences, d’ampleur du son, de sustain (longueur de note)… Certaines guitares acoustiques sont dotées de bois massifs, d’autres de contreplaqué (feuilles de bois collées les unes aux autres). Le bois massif a la réputation d’être affecté par le temps et par son environnement : à la manière d’un bon vin, ses propriétés acoustiques vont s’améliorer pour gagner en résonnance. A l’inverse, le bois contreplaqué n’évolue pas ou presque. Ce qui peut être un avantage si vous destinez votre guitare à un usage très nomade, lui imposant souvent de forts changements de température et d’humidité qui pourraient affecter négativement du bois massif. En terme de son, le bois massif se place nettement au-dessus du contreplaqué, les vibrations s’y propageant mieux. Une guitare acoustique est constituée de différentes pièces de bois : les éclisses (côtés), le fond, le manche et la table. C’est cette dernière qui possède la plus grande influence sur le son, c’est pourquoi il est fortement conseillé d’acheter une guitare à table massive. Un bois massif étant toujours indiqué dans les spécifications des guitares, considérez que vous avez affaire à du contreplaqué si rien n’est précisé. Etant données les différentes parties de la guitare, de nombreuses essences de bois entrent dans sa fabrication. Afin d’éviter de vous perdre, concentrez votre attention sur l’essentiel : la table. La grande majorité des tables sont en épicéa ou en cèdre. Choisissez de l’épicéa pour un son cristallin et percutant, ou du cèdre pour plus de basses et de chaleur. Les différentes essences possèdent leurs caractéristiques sonores, mais n’allez pas croire que le choix du bois de votre première guitare est capital. Il reste possible de jouer n’importe quelle musique avec n’importe quel bois, le son sera seulement plus ou moins adapté mais pas moins bon. Evitez seulement les guitares dont l’essence n’est pas habituellement destinée aux guitares ou est décrite de façon floue (‘’teck’’/’’bois massif’’/’’bois dur’’).     Choisir sa guitare électrique Les guitares électriques peuvent être séparées en deux catégories sonores, en fonction des micros qui y sont montés. Les micros simple bobinage (aussi appelés single coils) délivrent un son plutôt brillant, tandis que les micros double bobinage (ou humbuckers) ont un son plus rond et plus épais, et produisent moins de bruits parasites. Il est ici seulement question de goût et pas de qualité. On peut résumer leur usage à celui-ci : les micros simples sont plus adaptés aux sons clairs, tandis que les humbuckers sont plus à l’aise avec les distorsions. Il ne s’agit pas d’une vérité absolue mais plutôt d’une tendance générale puisque l’on peut obtenir toutes sortes de sons intéressants avec des simples comme avec des doubles. L’idéal pour un débutant est de posséder une guitare équipée des deux types de micros afin de se familiariser avec leurs différentes possibilités. Cependant, il ne faut pas y voir une importance capitale. Les oreilles des non-initiés ne sont généralement pas suffisamment développées pour accorder une réelle importance au type de micros.     Deux micros simple bobinage et un humbucker Une autre façon de classifier les guitares électriques : leur construction. Il existe des guitares à corps plein (solid body) et des demi-caisses (corps creux, épaisseur de la moitié d'une acoustique). Les demi-caisses sont appréciées pour la chaleur et l’ampleur de leur son, mais provoquent vite des larsens à fort volume ou lorsque le son est saturé. Pour une première guitare, il est plus judicieux de commencer avec une solid body qui sera plus polyvalente et plus souple dans son utilisation. Mais si une demi-caisse vous fait envie, il n’y a aucune raison de vous priver, vous apprendrez tout aussi bien ! Au niveau des essences de bois, elles sont nombreuses là aussi. Les matières les plus utilisées pour le corps d’une guitare électrique sont l’acajou et l’aulne. L’acajou donne un son rond et chaud, sombre et assez peu précis : c’est le bois de prédilection des guitares de la marque Gibson, autant à l’aise pour un blues sentimental que pour des riffs ravageurs. L’aulne, plus neutre, offre un bon équilibre des fréquences malgré une certaine brillance : la base de la Fender Stratocaster. D’autres bois sont régulièrement utilisés comme le tilleul, le peuplier (proche de l’aulne) ou le frêne, assez aigu et qui compose les Fender Telecaster. Restent tout de même des bois qui sont à fuir, comme l’agathis qui est presque toujours utilisé pour la fabrication de guitares de très faible qualité.      Gibson Les Paul Standard   Des guitares pour toutes les tailles Il existe des guitares de toutes les tailles afin d’équiper tous les guitaristes. Les dreadnoughts, format de guitare folk le plus courant, sont très grosses et peu adaptées aux petits gabarits, de même que les Jumbo aux formes plus arrondies. Les folks de taille plus réduite sont classées 0, 00 ou 000 en fonction du format, mais restent des guitares à ‘’taille adulte’’.     Guitare Martin au format Dreadnought Pour les enfants, il est préférable de débuter sur une guitare classique. Un système numérique a été inventé pour catégoriser ces guitares en fonction de la taille de leur caisse. Une guitare normale est une 4/4, puis viennent les 7/8, les 3/4, les ½, les ¼ et les 1/8 de caisse qui sont les plus petits modèles destinés aux jeunes enfants. Naturellement, acheter une guitare pour enfant revient beaucoup moins cher. Du côté des électriques, il existe quelques guitares pour enfants mais elles sont plutôt rares puisqu’on les fait presque toujours démarrer sur une classique. Pour le reste, la taille varie suivant les modèles mais en restant à destination d’un public adulte. Certaines guitares restent tout de même très imposantes pour les plus petits gabarits, comme les Gibson Les Paul qui sont souvent très lourdes et fatiguent le dos.      Combien ça coûte ? Comme pour tous les instruments de musique, le prix d’une guitare varie fortement selon la qualité. Les modèles premier prix sont très abordables, autour de 100 euros, tandis que les plus haut de gamme ou de luthiers se comptent en milliers d’euros. Certaines guitares de collection peuvent se vendre pour plusieurs dizaines voire parfois même centaines de milliers d’euros. Mais ce qui nous intéresse ici, ce sont les guitares d’entrée et de moyenne gamme. Les guitares les moins chères vous permettront de faire vos premières armes. La qualité des instruments premier prix ne fait qu’augmenter avec les années, et il est possible aujourd’hui de trouver un instrument correct pour un prix très bas. Cependant, vous en sentirez vite les limites en progressant. Pour cette raison, il est recommandé d’allonger légèrement le budget, tout du moins si vous êtes sûr de continuer la guitare au moins quelques années. Pour 200 ou 300 euros, vous pourrez ainsi déjà vous procurer une guitare de très bonne facture. En-dessous de ce prix, attardez-vous bien sur les réglages de la guitare, sa justesse, sa tenue de l’accord et sa solidité apparente afin de tomber sur le bon modèle, car il peut y avoir des disparités au sein d’une même série.   Nos conseils pour acheter une guitare Vous ne vous y retrouvez toujours pas ? Vous voulez acheter une guitare folk, classique ou électrique mais vous êtes perdu par la multitude des modèles ? Ces guitares sont des valeurs sûres réputées pour leur qualité et leur fiabilité. Garanties sans mauvaises surprises, elles sont parfaites si vous n’êtes pas trop sûr de votre choix. Folk : La Cort Earth 70 est une référence très connue des guitaristes. Il s’agit là d’un instrument au rapport qualité/prix excellent (200 euros) que vous garderez de nombreuses années avant de sentir le besoin de passer à la vitesse supérieure.     Classique : La Yamaha C40 est bien connue des débutants. Son coût est dérisoire (110 euros) mais le rapport qualité/prix est imbattable ! Sa sonorité et son confort font l’unanimité et cette guitare est très souvent recommandée aux aspirants guitaristes.     Electrique : L’Epiphone G400 est sans doute la guitare préférée des débutants. Copie petit budget de la célèbre Gibson SG, elle a été la première guitare d’un très grand nombre de joueurs. Très polyvalente, légère, facile à prendre en main et look d’enfer : pour 300 euros, vous avez là encore un très bon instrument.     Certaines marques commercialisent des packs (guitare, ampli, sangle, médiators, câble jack, housse, accordeur). Ces packs, en plus d’être vendus à des tarifs souvent très avantageux, ont l’avantage de rassembler tout l’attirail nécessaire pour démarrer, ce qui vous évite des recherches parfois fastidieuses. Cependant, la qualité n’est bien souvent pas au rendez-vous. Vous y trouverez peut-être une guitare bien réglée et facile à jouer, cependant elle risque fort d’être associée à un ampli très médiocre au son désagréable, même pour des oreilles peu averties. Et pourtant, s’il est un aspect du son trop négligé par les guitaristes, c’est bien celui de l’ampli. Nombreux sont ceux à le voir comme une simple boîte à bruit. En réalité, il joue un rôle plus important que la guitare dans le son. Faites le test : une piètre guitare branchée dans un bon ampli sonnera infiniment mieux qu’une excellente guitare dans un mauvais. Malgré tout, des amplis très corrects sont vendus à des prix abordables. La star du moment est le Fender Mustang, qui présente de nombreux effets et textures sonores de bonne qualité pour un coût inférieur à 150 euros.   Où acheter ma première guitare ? La meilleure solution pour acheter votre première guitare est, en toute logique, de vous rendre dans un magasin de musique. Vous  pourrez écouter différents modèles et surtout tester leur prise en main. Le confort de jeu d’une guitare est une notion personnelle et totalement indépendante de sa qualité. Même si vous ne savez pas encore jouer, testez un maximum de guitares afin de trouver celle avec laquelle vous êtes le plus à l’aise. Vous pourrez en outre profiter des conseils du vendeur, qui saura vous aiguiller vers des modèles correspondant à vos critères. Vous pouvez aussi commander sur internet, via des sites comme Woodbrass ou Thomann (Allemagne). Cette option a l’avantage de proposer un choix énorme et des tarifs légèrement inférieurs à ceux pratiqués dans bon nombre de magasins. Cependant vous n’aurez pas la possibilité d’essayer, ce qui est vraiment dommage. Une guitare n’est pas un gadget technologique, et l’appréciation de son instrument est avant tout une question de ressenti. Vous ne saurez si une guitare est faite pour vous qu’en l’ayant entre les mains, c’est pourquoi il est préférable de vous rendre dans un magasin, surtout si vous ne savez pas ce que vous voulez. Lorsque le budget est limité, la meilleure solution reste l’occasion. Le matériel de guitare est généralement solide et tient la durée, pour peu qu’il soit bien entretenu. Comme les prix peuvent fortement chuter, surtout pour le bas de gamme, il est possible de faire de très bonnes affaires. Avec un peu de patience, vous trouverez une guitare meilleure et moins chère que si vous achetez neuf, et dans un état impeccable. Certains magasins vendent des guitares et amplis d’occasion, mais c’est du côté des particuliers que vous aurez le plus de choix, notamment sur Le Bon Coin et Audiofanzine. Toutefois, il faut rester prudent sur l’état et l'authenticité des instruments d’occasion, c’est pourquoi il est préférable d’acheter à une personne de confiance ou de se faire accompagner par quelqu’un d’expérimenté.   Quelles que soient vos aspirations guitaristiques, vous devrez bien commencer quelque part. Trouver l’instrument qu’il vous faut n’est pas toujours facile, mais pas de panique. Ces indications vous permettront de faire votre choix dans les meilleures conditions, mais n’oubliez pas que le but est avant tout d’apprendre la guitare. Vous aurez ensuite tout le temps d’affiner vos goûts et de savoir précisément ce qui vous correspond. Après tout, Slash, le guitariste des Guns n’ Roses, a débuté avec une guitare qui n’était dotée que d’une seule corde. Maintenant que vous êtes paré, il ne vous reste plus qu’à prendre des cours de guitare !     

  • 0 Le petit guide de l’apprenti guitariste ...

    0.00 of 0 votes

    Que vous commenciez à apprendre la guitare à l’âge adulte, ou que vous veniez d’inscrire votre enfant à son premier cours, tout apprenti guitariste doit acquérir les mêmes connaissances théoriques et techniques, s’il est déterminé à devenir un guitariste confirmé. Bien sûr, pour arriver à ce résultat différentes méthodes d’apprentissage existent, et il revient à chacun de trouver celle qui lui convient le mieux. Pour bien débuter, voici un petit condensé des bases que tout futur guitariste se doit d’acquérir dès le début de son enseignement.       La bonne guitare tu achèteras L’achat de la première guitare est une évidence, cependant, savoir laquelle choisir parmi les nombreux modèles l’est beaucoup moins. Avant toute chose, il faut déterminer les styles musicaux qui vous plaisent, et si vous souhaitez commencer par l’acoustique ou l’électrique. Une fois cela décidé, le mieux est de vous rendre dans un magasin de musique et d’en essayer plusieurs. N’hésitez pas à vous faire conseiller par le vendeur en lui expliquant vos objectifs, il sera de bons conseils pour un premier achat.      Connaissance avec ta guitare tu feras Avant de vous lancer et de jouer vos premiers accords, il est essentiel de bien connaître votre guitare. Observer les différentes composantes de l’instrument et connaître leur rôle vous aidera à mieux comprendre son fonctionnement. Veillez à connaître chaque corde du bout des doigts, ce qui vous fera gagner du temps lorsque vous travaillerez les accords et les arpèges. Les accords basiques tu maîtriseras Apprendre rapidement les accords de base est indispensable et vous permettra de jouer vos premiers morceaux ! De plus, la connaissance de ces accords vous aidera à construire d'autres accords plus complexes comme les barrés et les accords de septième. Le rythme tu comprendras, et régulier tu seras Jouer en rythme est indispensable pour conserver la structure et l’harmonie du morceau. Pour commencer, privilégiez les rythmes binaires à 4 temps. Si vous avez du mal, travaillez en mesure et au métronome. Il vous donnera le tempo et vous aidera à garder une certaine régularité. Quand vous serez plus à l’aise, vous pourrez alors apprendre à jouer sur des rythmes plus complexes, surtout si vous êtes amateur de Jazz.      Dans les livres et sur internet tu te documenteras Aujourd’hui de nombreux ouvrages traitent de l’apprentissage de la guitare. Tablatures, méthodes d’apprentissage, histoire de la musique, il est bon de compléter son apprentissage avec quelques connaissances théoriques qui enrichiront votre culture et seront toujours utiles. Pour progresser rapidement, vous pouvez également avoir recours à internet où vous trouverez certaines vidéos tutoriels très bien faites pour apprendre de nouveaux morceaux, ou bien de nouvelles techniques. Des cours de musique avec un professeur tu prendras Être encadré par un professeur est souvent nécessaire, surtout dans les premiers temps de l’apprentissage. Prendre des cours avec un professeur compétant évite aux débutants de prendre de mauvaises habitudes et de leur permet d’acquérir rapidement de bonnes bases. La clé du succès, tu décrocheras On ne le répètera jamais assez, mais une pratique régulière de son instrument de musique est essentielle si l’on souhaite voir ses progrès. Jouer régulièrement est le meilleur moyen de devenir rapidement un bon guitariste. Préférez des séances courtes et régulières plutôt que de longues séances occasionnelles. Si un accord ou une technique vous pose problème, ne vous découragez pas, entraînez-vous et demandez conseil autour de vous. Votre travail finira par payer !     

  • 0 Apprendre la Basse ...

    0.00 of 0 votes

    Petit historique de l'instrument :

  • 0 Le guide complet des principales techniques de guitare ...

    0.00 of 0 votes

    Pour jouer vos morceaux préférés à la guitare et progresser rapidement, rien de tel que d'apprendre les principales techniques utilisées en guitare. Seront développées ici les techniques jouées par la main du manche, la gauche pour un droitier ou la droite pour un gaucher. Voici donc un guide non exhaustif, mais relativement complet des techniques les plus utilisées en guitare électrique ou acoustique. La technique du bend en guitare     Qu'est-ce qu'un bend ? De l'anglais to bend, courber, le bend en guitare est une technique utilisée pour modifier la hauteur d'une note sans la rejouer, en tirant avec les doigts de la main du manche sur la ou les cordes pendant le jeu. Par exemple, si vous jouez un do à la guitare et que vous effectuez un bend d'un demi-ton, vous obtiendrez un do dièse. Le bend permet notamment d'atteindre des quarts de tons, impossibles à jouer simplement avec la gamme tempérée proposée par les frettes de l’instrument. En effet, une gamme tempérée sépare les différentes notes en intervalles égaux, et ne reconnait pas les sonorités situées entre ces intervalles. En jouant un do puis en effectuant un bend d'un quart de ton, vous atteindrez une note inexistante dans cette gamme, mais très utile pour donner des couleurs à un solo de blues.L'un des principaux intérêts du bend reste de pouvoir produire deux notes liées sans avoir à gratter de nouveau la corde, un bienfait essentiel dès lors que le musicien souhaite augmenter sa vélocité et son expressivité de jeu. Symbole ou notation musicale du bend Pour marquer la présence d'un bend, les tablatures et partitions peuvent utiliser la lettre "b" ou, plus fréquemment, une flèche. L'indication chiffrée 1/4 ou 1/2 indique à l'interprète la hauteur de note à atteindre. Si la partition prévoit un bend d'un ton entier, il est alors inscrit "full". Parfois, la flèche monte puis redescend, une ou plusieurs fois. Cela signifie simplement qu'il faut effectuer le bend, puis relâcher la corde pour retrouver la note de base, puis la remonter à nouveau si besoin, etc.     Comment réaliser un bend en guitare ? Les doigts sont placés perpendiculairement au manche et poussent ou tirent la corde (selon la préférence anatomique du guitariste) jusqu'à en modifier le son. Le coup de médiator ou le pincement s'effectue avant de pratiquer le bend. La difficulté d'un bend réside dans le tirant plus ou moins fort des cordes, et dans la hauteur souhaitée pour la note à atteindre. Avec des cordes au tirant fort, vous devrez pousser plus intensément sur la corde. De même, pour réaliser un bend d'un demi-ton, il faut deux fois plus de force que pour un quart de ton. Il est fréquent de trouver chez les guitaristes amateurs de cette technique des cordes au tirant light ou extra-light. Une autre possibilité consiste à accorder la guitare un demi-ton plus grave, pour que les cordes soient plus souples. La technique du hammer on en guitare Qu'est ce qu'un hammer on ? De l'anglais hammer, le marteau, le hammer-on pourrait se traduire grossièrement par "le martèlement sur". La technique est utilisée pour produire une note plus aiguë que la note initiale sans gratter de nouveau la corde. Par exemple, un hammer on permet de jouer un mi sur la corde à vide, puis de taper le fa, et ainsi de suite. Relativement facile à exécuter, le hammer on trouve sa place dans tous les styles, notamment dans les lignes mélodiques et les solos, car il offre un gain de vitesse et de musicalité dans leur exécution. Symbole ou notation musicale du hammer on Le hammer on se note sur les tablatures et partitions avec la lettre "h" minuscule, ou par une liaison. Par convention, les notes liées sont généralement jouées avec cette technique, ou avec son inverse le pull off si les notes descendent. Comment réaliser un hammer on en guitare ? Le hammer on se pratique sur une corde qui vibre, il commence donc par un coup de médiator ou de picking sur la corde concernée, avec assez de puissance pour que le son dure le temps des deux notes. Ensuite, le doigt de la main du manche appuie fortement au niveau de la case souhaitée de façon à produire la note plus aiguë. Ce mouvement doit être rapide et précis, sinon la corde risque d'être étouffée par la pulpe du doigt ou de vibrer. Il est possible de jouer plusieurs notes d'affilée avec la technique du hammer on, en tapant la corde avec l'index, puis le majeur et l'annulaire. L'auriculaire disposant de moins de force que les autres doigts, il gagne à être particulièrement entraîné car il permet d'atteindre les notes situées vers les aigus, au niveau de la caisse. La technique du pull off en guitare Qu'est-ce qu'un pull off ? Par opposition au hammer on, le pull off en guitare consiste à retirer le doigt de la corde pour produire une note plus grave que la note initiale. Cette technique est légèrement plus complexe, car elle implique souvent de faire résonner la corde en la tirant légèrement, tout en évitant de modifier la hauteur de la note. Si vous suivez des cours de guitare, sollicitez votre professeur pour une démonstration et une explication approfondie. Symbole ou notation musicale du pull off Le pull off apparaît simplement sous la mention d'une lettre "p" minuscule. Lorsqu'un lié rejoint une note à une seconde plus grave, il est admis que la technique utilisée pour réaliser cette liaison est le pull off. Comment réaliser un pull off en guitare ? À la main gauche (ou droite pour les gauchers), le premier doigt appuie sur la case de la première note, le deuxième sur la case de la note inférieure, sauf si celle-ci est jouée sur la corde à vide, auquel cas un seul doigt est nécessaire. Grattez la corde, puis ôtez rapidement le premier doigt de la corde en l'accrochant au passage pour la faire bien sonner. Vous devriez distinctement entendre les deux notes. La technique du slide en guitare     Qu'est-ce qu'un slide ? En dépit des principales difficultés rencontrées en guitare, le slide attire souvent les amateurs de musique métal ou rock. La technique parait simple : il s'agit de glisser le doigt sur la corde pour passer d'une note à une autre, en faisant plus ou moins résonner les notes intermédiaires.Dans sa version courte, le slide permet de lier des notes séparées d'un ou deux tons, à la manière d'un hammer on ou d'un pull off sans toutefois lever le doigt du manche. Dans sa version plus longue, le slide offre un effet auditif souvent recherché par les virtuoses pour ajouter de l'éclat aux solos. Symbole ou notation musicale du slide Le slide se retrouve sur les tablatures sous la forme d'un trait allant de la première note à la dernière note. Il peut aussi apparaître sous l'appellation glissando ou "glissé" dans les partitions. Comment réaliser un slide en guitare ? Jouez la première note normalement, puis en gardant le doigt appuyé sur la corde, faites glisser votre main le long du manche jusqu'à atteindre la dernière note. Il existe différentes variantes du slide : en commençant et finissant sur des cases précises en commençant à vide jusqu'à une case précise en commençant sur une case précise pour finir à vide en style libre, en promenant le doigt sur le manche à loisir Le vibrato en guitare     Qu'est-ce qu'un vibrato ? Que vous souhaitiez devenir guitariste professionnel ou jouer pour votre simple plaisir, il est toujours intéressant de maîtriser le vibrato en guitare. Souvent confondu avec son frère le trémolo, le vibrato ne produit pas exactement le même résultat auditif. Pour faire simple, le trémolo fait varier l'intensité de la note (plus ou moins fort) tandis que le vibrato en modifie la hauteur (plus ou moins aigu). Symbole ou notation musicale du vibrato On retrouve l'indication d'un vibrato sur les tablatures ou partitions sous la forme d'une vague, d'une longueur correspondante à la durée du vibrato. Le symbole peut être associé à une indication concernant la hauteur du vibrato (généralement 1/4 ou 1/2 ton, plus rarement un ton entier). Comment réaliser un vibrato en guitare ? Si de nombreux modèles de guitares électriques prennent en compte un système de vibrato manuel, il est toujours possible de réaliser un vibrato sur une guitare classique ou dépourvue dudit accessoire. Il s'agit en quelque sorte de pratiquer un bend sur la corde et d'alterner rapidement la note de base et la note modifiée d'un quart, d'un demi ou d'un ton entier. À noter : le vibrato ne peut pas s'effectuer sur une corde à vide, il faut donc choisir la position sur le manche qui corresponde à la note souhaitée.Placez votre doigt bien perpendiculaire au manche, en appui sur la corde concernée. Grattez avec le médiator ou le doigt, puis faites trembler votre doigt sur la corde en tirant et relâchant la tension sans ôter la pression. Le rendu doit vous rappeler celui de votre voix lorsque vous tapotez sur votre poitrine, ou que vous roulez sur une route cailloutée à vélo. Les techniques de la main droite en guitare Plus que de simples effets, ce sont souvent des techniques de jeux propres à un style, qui apparaissent tout au long du morceau pour en caractériser la couleur (flamenco, jazz, metal, etc). Elles sont à transposer à la main gauche pour les gauchers. Vous pouvez rencontrer par exemple : le sweeping le tapping le picking le buté l'arpège les accords le battement le flamenco l'aller-retour le palm mute le slap N'hésitez pas à vous intéresser à ces différentes techniques pour enrichir votre jeu et dépasser un palier de stagnation en guitare.  

Programmes

  • Piano
  • Clavier
  • Guitare
  • Guitare ElectriqueGuitare électrique
  • Solfège
Valérie Marot insolvable - valmarot@hotmail.com - 2 cours impayés

Livre Blanc Musique-Namur

RESTER INFORME :

🎁 Parrainez vos amis et recevez des cours gratuits ...
Cours Piano Namur  ▷ Cours Guitare Namur  ▷ Cours Solfège Namur  ▷ Cours Guitare Electrique Namur  ▷ Cours Clavier Electronique Namur  ▷ Contrebasse en ligne  ▷ Saxophone en ligne  ▷ Harmonica en ligne  ▷ Accordéon en ligne  ▷ Orgue en ligne  ▷ Batterie en ligne  ▷ Chant en ligne  ▷ Théorie & Solfège en ligne  ▷ Violon en ligne  ▷ Piano & Clavier en ligne  ▷ Guitare en ligne  ▷ Guitare Electrique en ligne  ▷ Ukulélé en ligne  ▷ Guitare Basse en ligne

Bookmark and Share
Conditions généralesPolitique de confidentialitéContactez-nous • 💰Financer nos écoles
© Copyright 2021 Ecoles Privées de Musique. Tous droits réservés.
Pour toute question : ☎ 0456 03 65 28