Cours de Musique à Namur Cours de Musique à Namur

  • 0 La musique c’est la santé - Episode # 2 : La détente et le bien-être ...

    0.00 of 0 votes

    Postulat : Il est démontré de manière scientifique que les hobbies créatifs font partie des moyens efficaces pour se relaxer. Parmi ces hobbies, je vais vous parler dans cet article de la musique bien sûr, et plus particulièrement de la pratique musicale.          Si l'on sait déjà que le simple fait d'écouter de la musique est bénéfique pour réduire le stress et se détendre, le fait de pratiquer la musique ou de chanter est également d'un apport considérable. Au même titre qu'une activité physique, la pratique de la musique vous permet de dépenser de l'énergie de manière constructive. Mais pas seulement, puisque vous y trouverez aussi des apports relaxants et positifs au niveau psychologique. C'est pourquoi tout musicien se sent si bien après une répétition ou un concert, il ressent alors à la fois une satisfaction corporelle, dans le fait d'avoir utiliser son corps de façon cohérente et énergisante, et à la fois mentale, dans le plaisir que la création musicale lui a apporté au niveau de son cerveau en passant par son ouïe.         Témoignage Etant moi-même musicien, et pour avoir pris des cours de chant et de guitare par le passé, la musique est pour moi une véritable passion, mais les bénéfices que j'en retire ne s'arrêtent pas au simple plaisir de l'oreille. Lorsque je me sens parfois tendu ou stressé suite à un événement de ma vie, je m'empresse de prendre ma guitare et je laisse filer mes doigts sur le manche au gré de mon inspiration du moment. C'est alors comme une catharsis : l'énergie négative, par le biais des mélodies que je joue, retrouve alors une polarité positive. De la même manière, avez-vous déjà vu une chanteuse de jazz sur scène avoir l'air inquiète ou tendu ? On observe une si grande joie et sérénité sur les visages de ces chanteuses et à travers leurs voix, que l'auditoire en présence se retrouve alors lui-même dans cet état de quiétude. En tant que conseiller musical, je reçois tous les jours des appels de personnes souhaitant prendre des cours, et l'enthousiasme que j'ai à promouvoir les bienfaits d'une pratique musicale me permet chaque jour de développer ma curiosité sur ce thème et d'apporter chaque jours à nos futurs élèves de nouveaux éléments de motivation. Je vous avais parlé dans le 1er article, en rapport avec ce thème, des bienfaits de la musique en terme de souplesse et d'énergie, prochainement je vous parlerai de la joie et de l'optimisme que peuvent nous apporter la musique en tant que musicien, que l'on soit débutant ou confirmé.     

  • 0 Confinement : 5 raisons pour faire de la musique ! ...

    0.00 of 0 votes

          Voici les 5 raisons qui prouvent que c'est le moment de faire de la musique, seul ou avec votre professeur ! Raison n°1 : ça occupe les enfants Vous êtes coincés à la maison avec vos enfants ? Proposez-lui de jouer de son instrument. Bien sûr il peut prendre des cours à distance avec nos cours en ligne et poursuivre son apprentissage "comme si de rien n'était". C'est peut-être aussi l'occasion pour lui de découvrir des horizons nouveaux. Proposez-lui de jouer des morceaux qui le font rêver et qui le motivent réellement pour jouer un peu tous les jours ! Raison n°2 : vous avez le temps En fonction de votre situation personnelle, le confinement est peut-être pour vous l'occasion d'avoir du temps pour vous. Comment avez-vous décidé de profiter de ce temps? Ranger vos placards, apprendre à méditer, cuisiner, bronzer au soleil... Et pourquoi pas vous fixer un objectif musical? Raison n°3 : un super échappatoire La musique est un excellent moyen de s'échapper du quotidien. Vous vous concentrez sur votre posture, votre souffle. Lecture de note, maîtrise de ses gestes, synchronisation des membres, tout cela demande énormément d'énergie et c'est tant mieux ! Autant de temps passé à ne pas vous inquiéter des nouvelles qui nous assaillent... Raison n°4 : ça permet de se connecter avec d'autres Avez-vous vu passer les vidéos des Italiens qui chantent et jouent de la musique à leur balcon? Il est vrai que la musique est culturellement très bien installée dans le quotidien des Italiens et qu'ils sont très nombreux à savoir jouer d'un instrument. Mais, honnêtement, vous n'êtes pas un peu jaloux? Pour les plus courageux, n'hésitez pas à ouvrir vos fenêtres et à jouer. Vous pouvez également partager vos vidéos sur les réseaux sociaux avec le #GardonsLeRythme, ou directement à vos proches qui pourront voir vos progrès. Raison n°5 : pendant ce temps vous n'êtes ni sur Facebook ni sur BFM ! Marre des réseaux sociaux et leur lot de "fake news" ? Marre de BFM et des reportages en boucle ? Débranchez tout, respirez et faites de la musique, c'est notre meilleur conseil !   Et surtout, prenez soin de vous !    

  • 0 Apprendre un instrument de musique après 50 ans, c’est possible! ...

    0.00 of 0 votes

    Passé un certain âge, nombreux sont ceux à s’estimer « trop vieux » pour commencer une nouvelle activité, ou bien se lancer dans un nouveau projet. Ce qui est souvent le cas pour l’apprentissage de la musique : malgré une forte envie de prendre des cours de piano, de guitare ou tout autre instrument, une petite voix vient semer le doute en posant une question « et s’il était trop tard ? ».  L’apprentissage de la musique, un art à tout âge     Il est vrai que lorsque l’on s’imagine un élève prenant des cours de musique, c’est l’image d’un enfant qui nous vient le plus souvent à l’esprit. Sports ou activités artistiques, les enfants expérimentent généralement beaucoup de choses avant de vraiment « trouver leur voie » et s’inscrivent à différents cours. Cependant être élève à l’âge adulte est tout aussi normal. Il n’est pas rare qu’après avoir fait des études et avoir construit une famille, quand l’on a enfin un peu de temps à s’accorder, de souhaiter se lancer dans un projet qui nous tient vraiment à cœur, comme l’apprentissage d’un instrument de musique. De nos jours, les adultes prenant des cours de musique sont de plus en plus nombreux, pour une bonne raison : il n’y a pas d’âge pour apprendre la musique, et cet apprentissage est même recommandé pour ses nombreux bienfaits.  La musique et ces nombreuses vertus Un bon stimulant pour les neurones La musique comme la plupart des arts, a de nombreuses vertus pour le cerveau, ce qui a est mis en avant par de nombreuses études. D’après les chercheurs, beaucoup d’activités n’impliquent que peu de zones du cerveau à la fois. Pourtant, apprendre à jouer d’un instrument de musique provoque une véritable gymnastique dans le cerveau. Pour garder l’esprit vif et stimuler sa mémoire, apprendre la musique est une véritable fontaine de Jouvence. En pratiquant régulièrement votre instrument, vous pourriez bien être surpris de la rapidité de vos progrès !     Choisis un instrument et je te dirai qui tu es  Comme beaucoup d’entre nous, vous avez peut-être été contraint d’apprendre un instrument par vos parents ou bien à l’école. Qui n’a pas connu la cacophonie provoquée par 25 élèves apprenant la flûte à bec au collège ou à l’école primaire ? Peut-être avez-vous été obligé de prendre des cours de violon ou de piano par leurs parents ? Ou alors, vous n’avez peut-être jamais eu l’opportunité de toucher un instrument de votre vie et vous vous dites qu’il est temps ! Il n’y a rien de mal à vouloir que ses enfants apprennent la musique, au contraire c’est même recommandé. Pourtant, certains d’entre nous sont entrés dans l’âge adulte en éprouvant une certaine amertume pour la pratique de la musique. Être forcé de faire une quelque chose ôte souvent la notion d’épanouissement. Maintenant que vous êtes dans la cinquantaine ou la soixantaine, vous avez la liberté de choisir. Le tout est de savoir ce que vous souhaitez, ce que vous aimez. Quel instrument vous a toujours intrigué ? Avez-vous toujours rêvé de jouer de la guitare ? Votre idole s’apparentait-elle plutôt à un rockeur à la voix éraillée ou bien à une chanteuse lyrique ? Rêvez-vous secrètement de devenir DJ ? Laissez libre cours à vos envies et réveillez la passion qui sommeille en vous et vous verrez à quel point il est gratifiant de produire des sons qui donneront ensuite une véritable mélodie dont vous serez l’auteur.       La musique peut renforcer l’estime de soi     Commencer à jouer d’un instrument est l’une des clés pour développer sa confiance en soi et la renforcer. Débuter un nouvel apprentissage provoque généralement une baisse de confiance. On hésite, on a l’impression de ne pas y arriver, on a peur de l’échec. Il ne faut pas se décourager pour autant. Ce phénomène est commun à tous les débutants, et ce, quel que soit l’âge. Passer ce cap, vous verrez votre confiance en vous reboostée et pas uniquement dans le domaine de la musique ! L’une des idées reçues les plus répandues, c’est que nous rencontrons plus de difficultés à apprendre et acquérir de nouvelles connaissances en vieillissant. Cela est pourtant totalement infondé et rien ne permet d’affirmer une telle chose. Un être humain en bonne santé conserve ses capacités d’adaptations et de mémorisation tout au long de sa vie !  De belles rencontres dans le monde des musiciens  Une fois la cinquantaine atteinte et plus particulièrement à la retraite, rester actif socialement peut se révéler être un véritable challenge pour certains. Lorsque leurs enfants quittent le nid, le foyer paraît subitement bien vide et certains ont du mal à faire de nouvelles rencontres. Apprendre à jouer d’un instrument peut être un très bon moyen de rencontrer de nouvelles personnes. Pour commencer, vous aurez surtout des interactions avec votre professeur. Vous pourrez proposer à votre professeur de vous mettre en relation avec d’autres musiciens, ou bien d’organiser des cours en groupe. En plus de faire de nouvelles rencontres, jouer à plusieurs et partager ses compétences est très enrichissant et ne vous fera progresser que plus rapidement.  Le mot de la fin Alors, pourquoi ne pas laisser la musique entrer dans votre vie ? Lancez-vous ! Votre corps, votre cerveau et votre vie sociale vous diront merci !     

  • 0 Les vertus de l’apprentissage de la musique ...

    0.00 of 0 votes

    La musique rend intelligent… Oui !       Ça faisait déjà partie du langage commun, mais c’est maintenant prouvé : grâce à un grand nombre d’enquêtes et de tests intellectuels, des neuroscientifiques ont démontré depuis une dizaine d’année que l’écoute de la musique stimule les performances intellectuelles. Au départ réservée aux étudiants, une expérience récente s’est aussi intéressée aux jeunes enfants. Les résultats mettent clairement en valeur que l’intérêt qu’éprouve l’enfant à la musique favorise ses capacités intellectuelles. De la même manière, l’apprentissage d’un instrument de musique se révèle être un facteur d’amélioration des capacités cognitives des individus et du Quotient Intellectuel. Le bilan d’une étude montre une supériorité de la musique sur d’autres disciplines artistiques (développant notamment les capacités de lecture des enfants). La musique favorise des connexions cérébrales dans différentes zones à la fois. Le processus est le suivant : elle fait intervenir simultanément la mémoire, l’attention, la discipline, et la coordination des tâches. L’idée qui consiste à dire que les musiciens sont meilleurs que les non-musiciens dans d’autres domaines est vérifiée !     Nos émotions A travers d’autres études plus récentes, il est montré que selon le style de musique écouté par l’auditeur, l’émotion varie. Le processus se déclenche grâce aux effets produits sur le corps (accélération du rythme cardiaque, frissons…) mais aussi sur le cerveau (synchronisation, mémoire). Ces études poussées ont également prouvé l’influence des genres sur les émotions : Les musiques angoissantes sur la peur, les musiques joyeuses sur l’humeur… mais aussi les fausses notes sur l’irritabilité ! Techniquement, le cerveau réagit à la musique de la même manière qu’un réflexe musculaire. En moins d’une seconde, il analyse la tonalité, le rythme et le tempo du morceau et y répond par une ou plusieurs émotions appropriées.      Plaisir et goûts Quand au plaisir procuré par l’écoute de la musique, il vient du fait qu’un individu enregistre depuis sa naissance un certain nombre de paramètres sonores et musicaux, qui influent sur ses goûts et émotions. Il se créée autour de l’écoute comme « un réflexe de Pavlov ». C'est-à-dire que le début d’un morceau fait réagir des automatismes de plaisir ou de rejet de l’individu. On parle « d’attente musicale » pour définir le plaisir qu’éprouve l’auditeur. Ce plaisir existe particulièrement lorsque le musicien ou compositeur propose à la fois quelque chose de nouveau, mais qui s’inscrit en terrain connu pour l’auditeur. Les goûts musicaux viennent donc de là !       Des bienfaits à long terme Les personnes âgées sont particulièrement concernées par ces études. Celles atteintes d’Alzheimer conservent leur mémoire musicale et leurs aptitudes d’auditeurs, ce qui distingue la mémoire du langage de celle de la musique et prouve que cette dernière est plus résistante au temps et aux pathologies. Isabelle Peretz, professeur du département de psychologie de l’Université de Montréal, a organisé en 2000 à New York la conférence « Musique et cerveau » et a crée un studio d’études, équipé d’instruments de mesure ultra modernes et d’un piano à queue. Selon elle, le bénéfice de la musique sur les personnes âgées est immédiat, apaisant et sans effet secondaire ! Elle met aussi en valeur le rôle de la musique dans la transmission du savoir et la cohésion sociale. En effet, la musique produit une augmentation de la confiance en soi et de la synchronisation avec les autres… bref, du lien social ! Enfin, des enquêtes ont aussi démontré que la musique se relève être un analgésique puissant et conséquent, et un accélérateur de récupération après une douleur ou un accident. Pour conclure, si l’on se réfère à toutes ces études, la musique est primordiale à l’homme et son apprentissage un bienfait évident et urgent ! Il faut sans tarder se lancer dans cette conquête de l’intelligence, du bien-être et de la santé…       Sources : « Sciences et avenir », octobre 2009 – Elena Sender Etudes menées par Greg Shaw, Katherine Ky, Frances Rauscher, Glenn Schellenberg, Séverine Samson, Joseph Piro, Camilo Ortiz, Isabelle Peretz, Robert Zatorre, Emmanuel Bigand, Lola Cuddy, Odile Letortu, Hervé Platel.

  • 0 Les bénéfices de l'apprentissage de la musique pour les neurosciences ...

    0.00 of 0 votes

    Comprendre les facteurs qui agissent sur le développement du cerveau chez les musiciens peut donner des clés aux professeurs de musique pour les aider à faire ressortir et explorer le potentiel de tous leurs élèves. C’est en tout cas ce que suggère une nouvelle étude publiée dans « Muziki », un journal de recherche musical en Afrique.         Un lien entre musique et traumatisme Inette Swart, de l’Université North West, en Afrique du Sud, montre dans cette étude qu’apporter des connaissances psychologiques dans une éducation musicale peut être bénéfique, particulièrement pour les apprentis musiciens ayant vécu des événements traumatiques. Les recherches neuroscientifiques indiquent en effet que l’hémisphère droit du cerveau, où se forment les premières formes du développement de soi et de l’identité, semble contribuer à un certain éveil émotionnel par la pratique de la musique. En effet, le cerveau droit, hautement malléable et influençable, est aussi l’endroit où les expériences traumatiques sont imprimées gardées en mémoire.  Apaiser les traumatismes par la musique Cette proximité cérébrale entre traumatisme et pratique d’un instrument devrait pousser les professeurs à considérer l’importance de la musique dans la vie de leurs élèves et la prendre en compte dans leur stratégie d’enseignement, indique Swart. Pour les apprenants ayant souffert d’un important traumatisme, il est primordial de comprendre quel rôle la musique a pris dans leur vie, les raisons qui les motivent à jouer d’un instrument, quels sont leurs objectifs à atteindre. Le professeur devra intégrer que ces objectifs seront possiblement très différents des siens et accepter cette réalité.        La musique pour lutter contre les peurs    La mémoire musicale s’acquiert et s’évalue via différents chemins neuronaux, là où le processus d’information implique plus directement la structure du cerveau, notamment le complexe amygdalien et l’hippocampe. Parties du cerveau qui se trouvent également être impliquées dans les souvenirs de peurs. Il faut savoir que des neurones stimulés ensemble forment des connexions et qu’ils sont rappelés ensemble une fois que le souvenir associé surgit. Il est important d’avoir en tête ce processus lors de l’apprentissage de la musique, pour bien faire en sorte de le séparer de toute réminiscence d’expériences et de souvenirs de peur.C’est pour cela que, si la musique est bénéfique pour les personnes ayant subi un traumatisme, elle doit toutefois être enseignée avec un soin particulier et des méthodes adaptées. Faire ressortir le positif Pour réduire les chances qu’un état de peur affaiblissant ne s’installe chez les élèves ayant subi un traumatisme, il faut toujours garder à l’esprit que jouer de la musique doit être associé à une anticipation d’expérience positive. Pour les accompagner au mieux, il faut que les leçons aient lieu dans un endroit familier, qui les met à l’aise, en confiance. Se produire sur scène sera une étape plus lointaine dans leur processus d’apprentissage puisque cela peut générer du stress voire de l’anxiété. Innette Swart ajoute : « La musique a un grand potentiel pour apporter des expériences émotionnelles et relationnelles réparatrices, particulièrement, mais pas exclusivement, pour les élèves traumatisés ». Le mot de la fin L’apprentissage de la musique, et notamment les thérapies musicales, sont un formidable moyen pour améliorer la santé des personnes qui souffrent. La musique a un impact direct sur nos émotions, nos relations avec les autres, mais aussi sur la structure et les connexions cérébrales, c’est pourquoi elle est un formidable outil pour les neurosciences.     

  • 0 La musique c’est la santé - Episode #1 : La souplesse et l’énergie ...

    0.00 of 0 votes

    La musique adoucit les mœurs, les cœurs, et parfois même les articulations. L’apprentissage de la musique est une discipline admirable par la multiplicité des domaines qu’elle sollicite. Prenez un cours de batterie par exemple, il va mettre à contribution vos capacités physiques bien sûr, et les renforcer. Il va aussi faire appel à votre souplesse d’esprit pour la synchronisation des mouvements et votre sens rythmique. Il va susciter votre potentiel créatif, dans les compositions de vos propres rythmes par exemple. Apprendre un instrument, c’est mettre en action tous vos sens et développer leur potentiel. Au-delà du plaisir pur de l’écoute du son que vous produisez, vous trouverez aussi beaucoup de satisfaction dans la réalisation des gestes qui créent la musique et éprouverez un réel bonheur après une séance de pratique musicale, comme après une séance de relaxation. La musique entretient donc la vitalité de votre corps et la vivacité de votre esprit. Si Usain Bolt est aujourd’hui l’homme le plus rapide du monde, ce n’est pas grâce à sa musculature parfaite ou à son travail acharné, cela s’explique par le fait qu’il court toutes ses courses officielles avec de la musique dans les oreilles. Cette musique, calée sur le rythme de ses foulées, lui donne ainsi des ailes.    

  • 0 Les bienfaits de la musique # 2 : La créativité et l'expression ...

    0.00 of 0 votes

    La musique a un réel effet sur le développement de votre cerveau. En autre, il aide à développer la mémoire, la créativité et l'expression !          Une petite histoire ... Maria Joao Pires est une pianiste reconnue pour la qualité de ses interprétations. Pourtant un jour, elle surprend tous ses auditeurs… Le programme d’un concert en matinée prévoyait un concerto pour piano de Mozart. Lorsque l’orchestre commence à jouer l’ouverture, Maria Joao Pires se rend compte qu’elle a préparé un autre concerto ! Elle est stupéfaite. Elle parle au chef d’orchestre. Mais il est impossible d’arrêter le concert, et bientôt c’est à elle de jouer. On lit sur son visage la peur et l’inquiétude de jouer sans partition, sans préparation, sans répétition. Puis son visage change, la pianiste s’abandonne à la situation inconnue et périlleuse, se concentre, ferme les yeux… Les premières notes résonnent, seules : l’orchestre s’est tu.      Chaque note, chaque articulation, chaque phrase musicale sont d’une densité et d’une beauté rarement entendues. Le moment est très émouvant. Maria Joao Pires donne à entendre un sommet d’interprétation musicale, un moment de pure créativité. En effet, en écoutant l’interprétation du concerto, on assiste à la conciliation de la tête et du corps, c’est-à-dire à la conciliation du langage et de l’expression. C’est ça la créativité : le moment où l’expression n’est pas soumise au langage, le moment où le langage est complètement intégré à l’expression. Cette faculté n’est pas miraculeuse. Elle s’apprend. En cours de chant ou en cours de guitare, en apprenant le piano ou la clarinette, chacun peut apprendre à être créatif. En apprenant un langage (la musique), et en vous exprimant (en jouant de l’accordéon ou du saxophone) vous expérimentez petit à petit le fonctionnement de la créativité. Petit à petit, à votre rythme, l’apprentissage de la musique donne des clés pour développer votre créativité. Lien vers la page wikipédia de Maria Joao Pires Pour en savoir plus sur cette histoire vraie : http://jmomusique.skynetblogs.be/tag/maria+joao+pires     

  • 0 Infographie : les 8 vertus de l'apprentissage musical ...

    0.00 of 0 votes

    La musique fait partie intégrante de notre mode de vie, d’ailleurs saviez-vous que nous écoutons en moyenne 1h30 de musique par jour ? Et ce n’est pas un hasard quand on sait que la pratique et l’écoute de la musique ont de nombreux effets bénéfiques sur le corps et l’esprit avec un impact significatif sur notre développement personnel et professionnel. Ainsi, découvrez 8 effets surprenants que la musique a sur notre cerveau en une infographie !       Renforcer sa mémoire grâce à la musique La mémoire peut être stimulée par tous nos sens et notamment par l’ouïe. A titre d’exemple, vous n’avez probablement jamais oublié la chanson qui passait lors de votre premier baiser ! Et c’est bien normal car en écoutant des mélodies familières, les émotions et sentiments qui y sont reliés vont être réactivés par votre cerveau. Outre l’effet émotionnel, la musique développe également les capacités de mémorisation, et participe notamment à l’éveil des jeunes enfants, surtout lors de la pratique d’un instrument de musique.     La créativité, et pas que musicale Pour donner un coup de boost à votre créativité, augmentez le volume et laissez-vous porter par de douces mélodies ! La musique classique a, en particulier, été prouvée très efficace pour stimuler l’imagination. Si vous jouez d’un instrument, écouter la musique de vos pairs sera également une formidable source d’inspiration pour pouvoir composer vos propres morceaux. Anti-stress et anxiété « La musique adoucit les mœurs », c’est bien connu ! Plus efficace et plus saine que les antidépresseurs, la musique a un pouvoir relaxant à la fois sur le corps et sur l’esprit. En période de stress, l'apprentissage musical pourra vous aider à trouver un sommeil réparateur et à vous détendre. La productivité décuplée par les ondes sonores Plusieurs études ont montré qu’écouter de la musique au travail rendait les tâches répétitives moins contraignantes et aidait les salariés à être plus efficaces au quotidien. Une mélodie entraînante affectera en effet positivement le moral de son auditeur et l’aidera donc à réaliser plus facilement ses missions, mêmes les plus ingrates. Jouer un instrument de musique aide à la concentration Des recherches ont mis en lumière qu’écouter ou jouer de la musique avant de travailler sur une tâche importante permet d’augmenter la concentration et l’attention.  Privilégiez cependant des morceaux instrumentaux qui vous distrairont bien moins que les performances vocales de Rihanna par exemple. Sachez également que jouer d’un instrument est un excellent moyen de focaliser son attention et d’améliorer ses capacités de concentration. En effet, apprendre un nouveau morceau sollicite toute l’attention du musicien pour jouer les bonnes notes tout en gardant le bon tempo.      Apprendre la musique fait le bonheur La musique est un excellent moyen d’améliorer la confiance et l’estime de soi. Si vous êtes musicien, jouer devant un public conquis sera par exemple une grande source de joie. Et si vous êtes simple mélomane, écouter une musique qui vous plaît aidera également votre cerveau à secréter de la dopamine, la molécule du plaisir. Le Q.I. Chez les jeunes enfants et les adolescents, la musique est connue pour accroître les capacités intellectuelles et sensorielles. Une éducation musicale dès le plus jeune âge contribue donc à un meilleur développement cognitif qui impactera leur Q.I., leur mémoire ou encore leur créativité. Capacités qui conduisent à une amélioration des résultats dans des matières comme les mathématiques, la lecture ou encore l’écriture. La musique, la sensibilité et l’empathie Pratiquer régulièrement un instrument permet de développer deux qualités essentielles à un bon développement personnel : la sensibilité et l’empathie. Ces qualités sont des éléments moteurs dans l’apprentissage de la guitare, du piano ou de tout autre instrument, y compris la voix. Le mot de la fin Comme le disait si bien notre ami Nietzche : « La vie sans musique est tout simplement une erreur, une fatigue, un exil. » Alors, écoutez de la musique du soir au matin, jouez de vos instruments préférés sans relâche, même votre cerveau vous remerciera au centuple (ou presque !).      

  • 0 8 phénomènes musicaux que l'on a tous vécus enfin expliqués ! ...

    0.00 of 0 votes

    Pourquoi avons-nous des chansons qui nous restent dans la tête ? Pourquoi avons-nous la chair de poule en écoutant certaines mélodies ? Des phénomènes musicaux que nous expérimentons tous, mais pourquoi ? Après les 8 effets surprenant de la musique sur notre cerveau, voici des explications à 8 de ces questions que nous nous sommes tous posées un jour !    J’ai une chanson dans la tête      Que ce soit une musique de publicité ou un hit qui passe trop souvent à la radio, vous avez sûrement déjà vécu cette expérience désagréable de chanson coincée dans la tête. C’est d’ailleurs un phénomène difficile à étudier car cela peut arriver à n’importe quel moment, souvent quand votre esprit est ailleurs ou quand il est concentré sur une tâche répétitive. Comme vous l’imaginez, ce ne sont pas des conditions faciles à reproduire dans un laboratoire. Toutefois, l’un des facteurs déclencheurs serait d’entendre une chanson un très grand nombre de fois dans un temps très court. Alors, pas de remède miracle mais il semblerait que le meilleur moyen de s’en débarrasser serait de soigner le mal par le mal : réécouter la chanson maudite !  Ma voix est différente sur un enregistrement      Vous ne reconnaissez pas votre voix sur les enregistrements ? Vous n’êtes pas les seuls ! Les scientifiques pensent que ce phénomène est dû au fonctionnement de notre oreille. Quand vous parlez, vous entendez votre voix ET les vibrations de vos cordes vocales passer depuis votre gorge et votre bouche jusqu’à vos oreilles internes. Ces vibrations sont généralement de basse fréquence, ce que vous êtes habitués à entendre. Quand vous enregistrez votre voix, vous entendez seulement le son propagé par l’air, c’est pourquoi vous avez l’impression d’avoir une voix beaucoup plus aigüe !      Je chante faux, n’ai-je donc aucune oreille musicale ?     Il y a une différence entre ne pas avoir l’oreille musicale et ne pas avoir appris à chanter. L’impossibilité à suivre une mélodie ou différencier les tons est appelée « amusie », les chercheurs indiquent que cela arrive à environ une personne sur vingt. Il est possible que l’amusie soit reliée au cerveau dès la naissance, mais il est bien plus probable que le manque d’entrainement musical est en cause. Je n’ai aucun sens du rythme      Similaire à l’incapacité de suivre une mélodie, certains trouvent difficile de garder un rythme lorsqu’ils jouent.  Et s’ils n’ont aucun mal à marquer un rythme en silence, ils ne peuvent pas synchroniser leurs mouvements avec les sons. Les scientifiques pensent que cela est dû à une anormalité dans les connexions cérébrales et les rythmes biologiques internes. Le remède ? Beaucoup d'entrainement et de la bonne volonté. Cette musique me donne la chair de poule, pourquoi ?      C’est ce que les scientifiques appellent le frisson musical. Cette expérience implique une libération de dopamine, la molécule du bonheur dans le cerveau lorsque l’on écoute une chanson ou une mélodie qui nous touche, ce qui nous donne la chair de poule.       Cette chanson me rappelle plein de souvenirs     Il existe un lien entre musique et souvenir mais nous en savons encore assez peu sur celui-ci. En effet, la musique mélange des expériences émotionnelles avec du texte et une signification qui sont stockés à différents endroits du cerveau. C’est d’ailleurs pourquoi parfois on ne se souvient pas du titre d’une chanson et de ses paroles mais on se rappelle parfaitement de sa mélodie et inversement !  Pour moi, pas de sport sans musique !      Une récente étude sur la musique pendant le sport met en évidence que celle-ci sert de distraction sur l’effort physique et la fatigue. De plus, la musique influence votre corps pour qu’il bouge selon le rythme des chansons, ce qui garde vos mouvements constants et aide à utiliser l’énergie plus efficacement. J’aime les chansons tristes, est-ce grave ?      Les psychologues montrent que la libération des hormones oxytocine et prolactine sont une raison pour laquelle nous écoutons certaines chansons tristes en particulier. Ces hormones, impliquées dans la création et la préservation du lien social, jouent aussi un rôle dans l’attachement amoureux. L’identification émotionnelle avec les chansons tristes est une part importante de notre capacité à compatir et créer du lien avec les autres.     

  • 0 La musique c’est la santé - Episode # 3 : La joie et l'optimisme ...

    0.00 of 0 votes

    Ante : Selon des statistiques qui nous parviennent d'un centre de recherche Norvégien sur l'étude des comportements musicaux, les personnes pratiquant la musique sont 76% à voir plutôt le verre à moitié plein, alors que chez les personnes non musiciennes le taux descend à 54%, alors que le niveau dans le verre, lui, n'a pas changé. Nous avons vu précédemment en quoi la pratique de la musique permettait de gagner en souplesse et de rester énergique, nous avons également parlé de ses vertus relaxantes. Aujourd'hui nous abordons une autre de ses multiples facettes au travers de sa capacité à développer en nous joie et optimisme. En effet, si la musique adoucit les moeurs, c'est surement parce qu'elle est une discipline formidable qui permet de trouver ou re-trouver une certaine harmonie et de multiplier les liens entre notre corps et notre esprit. On sait par exemple que la pratique de la musique sollicite de plus nombreuses zones de notre cerveaux (droit et gauche) que la pratique de la lecture. A ce niveau là, on constate donc encore une fois que la musique est un formidable catalyseur, créateur de passerelles entre nos différentes fonctions corporelles et psychologiques. Et c'est en créant ces liens, nombreux et transversaux, que la musique semble alors détenir sur nous un pouvoir magique, quelque chose que nous avons aujourd'hui, en terme scientifique, toujours du mal à expliquer. La joie de pouvoir jouer son premier enchaînement accord de piano, sans fausses notes, en rythme, et l'envie de le jouer en boucle sans fin, tant le sens que l'on donne aux sons est fort. Cela se rapproche parfois même d'une prière, d'un mantra, que l'on répète sans cesse afin de nourrir d'autant plus ce pouvoir musical dont nous sommes la source créatrice. Prendre enfin confiance dans sa voix, et trouver la justesse des notes. Chanter seul, a capella, ou s'exprimer au sein d'une chorale en sentant résonner autour de soi et en soi les vibrations vocales de l'ensemble du groupe. Comme une évidence qui se révèle à nous, tant la fulgurance de cette cohérence sonore nous surpasse. Taper sur un fût, y mettre ses tripes. Etre heureux, ici et maintenant, de se retrouver au centre de cette énergie débordante que nous n'aurions pas soupçonnée, et le sourire enfantin d'une joie spontanée se dessinant aux commissures de nos lèvres, parcourant notre coeur et se prolongeant dans nos bras.      

Programmes

  • Piano
  • Clavier
  • Guitare
  • Guitare ElectriqueGuitare électrique
  • Solfège
Valérie Marot insolvable - valmarot@hotmail.com - 2 cours impayés

Livre Blanc Musique-Namur

RESTER INFORME :

🎁 Parrainez vos amis et recevez des cours gratuits ...
Cours Piano Namur  ▷ Cours Guitare Namur  ▷ Cours Solfège Namur  ▷ Cours Guitare Electrique Namur  ▷ Cours Clavier Electronique Namur  ▷ Contrebasse en ligne  ▷ Saxophone en ligne  ▷ Harmonica en ligne  ▷ Accordéon en ligne  ▷ Orgue en ligne  ▷ Batterie en ligne  ▷ Chant en ligne  ▷ Théorie & Solfège en ligne  ▷ Violon en ligne  ▷ Piano & Clavier en ligne  ▷ Guitare en ligne  ▷ Guitare Electrique en ligne  ▷ Ukulélé en ligne  ▷ Guitare Basse en ligne

Bookmark and Share
Conditions généralesPolitique de confidentialitéContactez-nous • 💰Financer nos écoles
© Copyright 2021 Ecoles Privées de Musique. Tous droits réservés.
Pour toute question : ☎ 0456 03 65 28